Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurora Johnson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 27
I heart : My books, the city of Angels, my future profession.
Humeur : Concentrated, serious.
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Mar 5 Fév - 23:20

- Oui papa tout va MAL! MAL MAL MAL! Non je ne suis pas nerveuse! Non... Oui.. Mais non... BON TU M'ECOUTE! Non je ne te crie pas dessus! Mais non... Oui, ma carte gold va très bien et si tu me punie de mon argent je me SUICIDE! Nan je ne suis pas malade je vais bien... Dis à maman que je l'embrasse. Oui je vais m'entendre avec ma jumelle. Roh mais non je ne l'étoufferais pas dans son sommeil avec mon oreiller, ne t'inquiète pas je ne découperais pas ses espèces de bestioles à quatre pattes en petits morceaux... Oui entendu je ne tenterais pas non plus de la pousser par la fenêtre. Bref je disais quoi. TOUT VA MAL! Nan mais c'est quoi cet Ernest -machin truc- incapable de domestique? Il a échappé une de mes valises, celle de mon maquillage! NON JE NE SUIS PAS COMME CHLOE! Oui je la respecte papa. Oui je souffle doucement, je calme mes nerfs et je n'étrangle pas Ernest. Bon vu que je n'ai pas le droit de le tuer, je peux au moins le virer? Il est inutile, pitoyable et pire, pas fichu de porter convenablement une valise! QUOI ? Je ne peux pas le VIRER ? Bien. Je t'embrasse aussi.

Aurora Grace Johnson, -possédant moins de prénoms que sa soeur jumelle, dieu merci, elle n'a pas hérité du "Marie-Antoinette" (a)- ,son double assez différent il faut l'avouer, claqua le clapet de son portable rose avec de jolies motifs pour ensuite l'envoyer valser d'une sacrée puissance contre le mur. Oops. Elle souffla un coup pour reprendre ses esprit, elle déteste quand son père lui résiste, lorsqu'elle ne peut pas avoir ce qu'elle désire! Capricieuse? Pas qu'un peu. En même temps, elle a toujours été habituée à ce que tout le monde soit sous ses ordres! Bref, elle releva un peu sa jolie Robe Tocca pour se baisser et ramasser la carte sim au milieu des morceaux qui étaient il y a quelques minutes encore son portable. Elle la glissa dans la poche de son long manteau noir, renvoya Ernest jusqu'à Los Angeles pour porter ses valises elle-même. Suivit de Chloe, Même si l'appartement est au rez de chaussé, la belle eût beaucoup de mal à traîner ses grosses valises jusqu'à l'intérieur. Et oui, ce sont de belles valises Louis Vuitton mais évidemment, il n'y a pas de roulettes! Bref, c'est après quelques minutes d'atroces souffrances (a) que Rory pénétra enfin dans son nouveau chez elle-et chez ses colocs-, elle soupira et inspecta l'appartement en entier. Très grand, très classe, très beau. Elle se précipita vers une chambre tout au fond du couloir en portant avec difficultés ses bagages. Elle les jeta sur le lit de la grande pièce déjà meublée. En fait, tout l'appartement est déjà meublé et c'est parfait comme il est, moderne. La chambre d'Aurora fait ancienne, bleu et noir, avec un gros lit de princesse à baldaquin et des draps noirs en soie, les meubles sont assortis et le sol est de la moquette bleu foncée et un beau et grand tapis positionné sous le lit, orne le tout. Rory hurla dans l'appartement.

- SA C'EST MA CHAMBRE!

Histoire que tout le monde soit au courant. Puis elle ouvrit l'une de ses valises, prit son téléphone portable de secours -mais tout aussi moderne que l'autre- et tout en allant voir sa soeurette adorée -enfin pour aujourd'hui-, elle ôta la batterie et glissa la petite carte sim où il faut. Elle referma, alluma le petit téléphone et ôta enfin son long manteau noir ainsi que ses escarpins de chez Prada.

- Rah je me sens déjà chez moi! Ses années à Yale vont être merveilleuses en plus! Je ne décevrais pas notre cher papa et je terminerais chirurgienne comme lui.. Puis, quand il sera un vieux croûton, je reprendrais son affaire... N'est-ce pas FABULEUX ? Merci mes bouquins.

Un grand sourire illumina son visage puis elle se mit à rêvasser... Elle se voit dans dix ans, mariée à un milliardaire qui lui offre carrément un superbe château ancien mais rénové, on ne compte plus les diamants qui décorent sa bague offert par son tendre époux, puis elle se voit dans son grand cabinet en train de refaire le nez de Tom Cruise (a)... Bref, il faut vraiment qu'elle bosse encore plus et elle a d'ailleurs ramené sa bibliothèque avec elle! Enfin on va lui livrer dans quelques jours ses livres emballés dans des cartons car elle n'avait plus de place dans ses bagages et elle ne voulait pas trop en emmener dès le premier jour. Elle regarda les trois chihuahuas de sa soeur s'agiter dans tout l'appartement, ils sont complètement désorientés. D'ailleurs, Dolce -ou peut-être Gabanna, je ne sais pas-, fit pipi sur la belle moquette d'Aurora! Ohlala!

- AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH! JE VAIS LE DECOUPER EN RONDELLE PUIS LE JETER AUX ORDURES CE CHIEN!

Oui, c'est bien Rory qui crit. Elle s'empara du petit chien tout mignon -enfin, pas tant que sa- et le lança dans les airs (a) pour l'envoyer en dehors de sa chambre. Heureusement que la chambre de Chloe se trouve juste en face de celle de sa soeur, la chute de Dolce -ou Gabanna- fut amortie par le lit de la jolie blonde aux dix-milles prénoms. Pauvre toutou! Bon de toute façon, ils en ont toujours bavés avec Rory et c'est pas demain la veille que sa s'arrêtera. Elle a toujours détesté ses trois petits chien que sa stupide de soeur emmène partout avec elle. Un sa va mais trois! Étant une fille assez nerveuse, Aurora ne pourrait pas posséder trois chiens à la fois! Elle en abandonnerait certainement deux et donnerai le troisième à manger à des crocodiles (a). Elle est cruelle et c'est dans sa nature. Bref changeons de sujet. La petite -minimoy- blonde a hâte de voir ses colocataires. Bon elle connaît déjà leurs noms. Il y a Serena Van Der Woodsen et son frère Erik, sa lui dit quelque chose. Puis vient Chuck Bass, ce nom ne lui dit rien mais ce prénom n'inspire pas confiance. Prénom de pervers (a) ou peut-être de criminel, comme la poupée "Chucky"! Elle entendit des voix dans le hall de l'immeuble -non, elle n'est pas Jeanne d'Arc- puis la porte de l'appartement s'ouvrir. Elle inspira une grosse bouffée d'air et expira lentement, il faut qu'elle aille accueillir les jeunes avec qui elle va cohabiter! Rory ramena sa petite moue délicieuse dans le couloir et adressa un grand sourire aux nouveaux arrivants qui sont...

[Han pitié que je ne vous déçoives pas xD Vraiment pas top la qualité du psote :/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Van Der Woodsen
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 31
I heart : Maybe You...Maybe Myself
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Mer 6 Fév - 1:54

Lançant un regard ennuyé vers l’extérieur, Erik Van Der Woodsen posa son front un instant contre la vitre tinté de la 2003 Lincoln Town Car Stretch Limousine. Et oui, le stress Erik ne connaît pas vraiment, ce n’est pas comme ci c’était sa première année d’université. Certes c’est un nouveau campus mais il en faut plus que ça pour déstabiliser le jeune homme. En Sentant la voiture ralentir, il se doute qu’ils sont bientôt arrivés.

" Alors prête ? " demanda t il en se redressant et en fixant sa jeune sœur.

" Il faut que l’on marque notre territoire et qu’on en fasse notre terrain de jeu " ajouta t il en affichant un sourire plein d’assurance.

Apres tout il n’y a pas de raison que ça change. A Brown, il était le maître des lieux, ici, cela en sera de même. Bon c’est sur qu’il arrive en quelque sorte comme un petit nouveau mais sa réputation n’est plus à faire, sans compter que Gossip Girl trouvera bien un truc à balancer sur son site avant qu’il n’est le temps de faire la moindre action. Passant un bras autour de l’épaule de sa sœur, il ne cache pas sa joie de l’avoir au quotidien. Bien entendu cela risque d’être survolté au jour le jour, mais il préfère cent fois ça aux quelques jours de vacances qu’ils pouvaient partager ensemble. Apres tout, elle est sa copie féminine, il ne peut qu’être fier d’elle et il l’est bien entendu. La voiture enfin à l’arrêt, Erik descendit de la voiture sans attendre que le chauffeur ne lui ouvre la porte. Sortant de la poche avant ses lunettes de soleil ray ban, il les posa sur son nez avec une attitude désinvolte et terriblement sexy.

" Je t’en pris après toi. " dit il à l’intention de Serena pour lui signaler qu’elle ne passe devant pour découvrir en première les lieux et qu’accessoirement il portent les bagages. Ralala cet Erik est trop bon.

Tenant une grosse valise dans chaque main,-c’est dans ses moment la qu’on se dit que toutes ses années à jouer dans l’équipe de waterpolo n’a pas servit à rien.^^- il monta les quelques marches pour accéder à la porte d’entrée et pénétra à son tour dans son chez lui. Posant les valises à l’entrée il observa les lieux, son regard passant un peu sur toutes les pièces avant de se poser sur la petite blonde qui se tenait la… Tiens donc… Une coloc…interessant, baissant ses lunettes sur le bout de son nez pour pouvoir l’observer de ses proches yeux, il ne se gène pas pour la détailler de la tête aux pieds.


Finalement la coloc, c’est pas si mal que ça, quand on en a envie on peut se glisser dans le lit de sa voisine de chambre… les idées d’Erik étaient déjà en train de faire leur petit chemin dans son esprit déluré quand ces espèces de petites choses assimilable à des déchets ambulants se firent remarquer.Trois chihuahuas, meme pas un mais trois !!! Son sourire en coin disparu pour laisser place à une mine polie. Hors de question qu’il supporte ses espèces de miniature pour grand-mère .Elle avait intérêt à savoir bien faire les massages ou a être une déesse au pieu pour se faire une bonne place dans l’estime du jeune homme. Razz

" Enchanté. Erik Van Der Woodsen."

Presentation classique, sobre pour une inconnue. Il laissa le soin à sa soeur d'en faire de meme, elle etait bien assez grande pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Mer 6 Fév - 17:17

C'est nettement plus organisée que lors de son arrivée à New Haven que Serena arrivait dans l'un de ces superbes immeubles anciens que les Van Der Woodsen avaient acheté il y a de ça des années et qu'ils avaient fait transformer en un loft à la décoration moderne, épurée et ultra classe que Serena adorait. Depuis son arrivée en fanfare dans le train en partance de New York devant la mine effarée d'Olivia et les yeux vitreux de défoncés de Natie et sans affaires aucunes, elle avait eu le temps de prendre son téléphone, et d'organiser la venue de ses nombreuses valises, et d'Erik. Serena était vraiment contente de la venue de son frère à Yale, même si à vrai dire, ses copains de Brown étaient tous super craquants et se montraient en permanence adorables avec elle. Enfin, elle lui faisait confiance pour se faire un tas d'autres amis tout aussi charmants, après tout Erik était hyper sociable et un fêtard invétéré, ça ne devrait pas être très difficile. L'avoir a ses côtés avait quelque chose de rassurant en fait. Non pas que Serena soit le genre de fille peu sûre d'elle ayant besoin de compliments ou autres, mais elle savait que peu importe ce qu'elle disait ou faisait, Erik ne la jugeait contrairement à certains qu'elle ne nommerait pas (a). Quand elle avait réintégré Constane l'année dernière, son frère avait été la personne à qui elle avait pu se confier et qui prenait toujours le temps de l'écouter, même si il était plutôt occupé avec deux filles - oui, il était profondément altruiste et n'aimait pas refuser quelque chose à des jeunes femmes, encore faut-il qu'elles soient jolies, évidemment. Bref. Tout ça pour dire que les deux Van Der Woodsen avaient toujours été proches, de leur plus tendre enfance jusqu'à très récemment, lorsqu'ils avaient malencontreusement fait chavirer la Mercedes paternelle dans un ravin et qu'ils avaient l'un et l'autre prétexté d'un air innoent, qu'ils ne savaient nullement comment elle était arrivée là. Heureusement pour eux, le gêne de la coolitude, était présent chez tous les van der Woodsen, ce qui rendait cette famille aussi parfaite qu'agaçante pour les autres. Confortablement installée dans la limousine familiale un livre ouvert sagement posé sur ses genoux, Serena trépignait d'impatience... Elle sortit de ses pensées à la réplique de son frère chéri et se redressa à son tour, un sourire mutin aux lèvres:

- Plus prête que jamais. Cette année va être géniale, et je compte sur toi pour organiser des soirées d'enfer comme tu en as le secret !

Ajouta-t-elle accompagné d'un clin d'oeil complice. Elle lui était encore reconnaissante d'avoir organisé sa fête d'anniversaire même si évidemment elle aurait préféré que le clou du spectacle ne soit pas la déclaration de Nate et leur putain de départ en bâteau tandis qu'elle même n'arrivait pas à se défaire de cette ancienne connaissance hyper collante et pas franchement intéressante. Serena espérait que ses futurs coloc' seraient sympas, ou a défaut, pas trop encombrants. Elle n'était pas franchement ravie de partager un appart' - aussi grand soit-il - avec Chuck Bass, qu'elle n'avait jamais réellement réuissi à apprécier. Mais bon les Bass et les van der Woodsen étaient amsi depuis genre des générations alors il fallait se coltiner leur sale gosse pourri gâté, obsédé et ingérable au nom de l'amitié familiale. Youhou. Chuck était typiquement le genre de garçon arrogant et prétencieux qu'elle détestait mais avec qui elle avait été plus ou moins obligée de traîner puisque leurs familles étaient amies. Il était aussi beau qu'un mannequin pour après-rasage, et tout aussi creux. Rien ne l'intéressait à part sa propre personne, le sexe et son affreux singe a l'air super mesquin. Quant aux jumelles Johnson, Serena en avait déjà entendu parler puisque leur père était genre un chirurgien over réputé. Il paraîtrait que ses deux filles étaient des monstres colériques. Le seul truc qui les différenciait, était que l'une possédait un cerveau en état de marche, et l'autre non. Selon les rumeurs. Et il était bien connu que Serena faisait fi des rumeurs... De toute manière, elle était sociable et sympa et ferait de son mieux pour s'entendre avec, supporter Chuck serait suffisant comme contrainte, n'est-ce pas ? La voiture s'arrêta finalement et la belle blonde en sortit gracieusement tout en restant toujours aussi naturelle et mutine, laissant le soin à Erik de porter ses innombrables valises, puisqu'il s'était gentiment proposé. Courant presque jusqu'aux petites marches menant à l'appartement qu'elle imagineait splendide, ses cheveux voletant joliment derrière elle, Serena adressa un signe de la main à Edgar qui était accoudé devant le véhicule et se retourna pour lancer d'un ton taquin à son frère:

- Le dernier arrivé devra payer les premières bouteilles de Veuve Clicquot !

Serena lui adressa son sourire numéro 23 - aka sourire adorablement innocent et ne lui laissa pas le temps de répondre, pénétrant dans l'appartement. Wahou. La jolie blonde tourna sur elle même, comme une enfant découvrant un superbe cadeau de Noël, les yeux pétillants. L'appart était vraiment magnifique, et très bien décoré. Tout respirait la classe, même en temps ça restait moderne et jeune, très différent de leur appartement guindé sur la Vème avenue où tout respirait les meubles antiques coûtant une véritable fortune. Bref, c'était parfait, vraiment. Serena arrêta d'avoir l'air d'une petite fille hyper enjouée - même si elle ne perdait rien de sa prestance et de sa beauté quasi surnaturelle - lorsque la première jumelle fit son apparition. Etait-elle Chloé ou Aurora ? Bonne question. Serena lui adressa un sourire des plus resplendissants et laissa son frère se présenter d'une manière hyper sobre. Elle, ne disait jamais son nom de famille, c'était trop ennuyeux et conventionnel et elle détestait tout ce qui y ressemblait de près ou de loin. S'approchant de la petite blondinette qu'elle dépassait aisément - oui S est censée être grande même si c'est pas le cas de Kiki ^^ - Serena lui fit une bise pimpante à la française, voulant de suite briser une glace épaisse et inutile pour des gens qui allaient rapidement être habitués à se voir au réveil, en pyjama, pas coiffés, fatigués, malades, blablabla et j'en passe.

- Et moi je suis sa soeur, Serena. En tout cas je suis contente de te voir enfin ! Ta soeur et... le dernier colocataire ne sont pas encore là ?

Oui vous remarquerez que Chuck ne possédait pas d'identité propre et était relegué au 'dernier colocataire'. Ce n'était pas méprisant de la part de Serena, bien au contraire. En l'appelant par son prénom, elle n'aurait pas pu s'empêcher de faire ressentir le mépris qu'elle ressentait pour lui, et il était hors de question qu'elle le montre, ne voulant pas flinguer la future bonne ambiance de la maisonnée. Apercevant trois minuscules chiens, elle évita la moue désapprobatrice, sachant pertinemment que ses parents avaient interdit les bestioles à quatre pattes, c'était l'une des clauses du contrat. Enfin peut être était-il un peu tôt pour faire des remarques désobligeantes, n'est-ce pas ? La jeune femme se contenta de se baisser avec toute la spontanéité dont elle pouvait faire part afin de caresser affecteusuement le crâne d'une de ces trois bestioles dégoûtantes, montrant par là même sa bonne volonté. Enfin elle se releva tout de même rapidement. Ces bestioles n'avaient rien de la classe et de la gentillesse de son défunt chien.

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Chloe Johnson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Sam 9 Fév - 0:58

RORYYYYYYYYYYYYYYYY. NE TOUCHES PLUS JAMAIS AU MOINDRE CHEVEUX DE MIUMIU, NI A AUCUN DES CHEVEUX DE MES TRESORS !!

Ce ne fut pas un cri, ce fut un hurlement, non un rugissement, non un mugissement qui s’échappa de la chambre que Chloe venait à peine de s’attribuer jugeant qu’elle était idéalement exposé –au Sud comme lui avait conseil son maître spirituel de la Kabbalah- , la plus grande de toutes les chambres du loft – bien que ridiculement petite comparée aux 70 m² dont elle disposait à Los Angeles sans compter son dressing- et parfaitement placé dans la maison puisqu’elle se trouvait juste à coté de la salle de bain, lieu où Chloe passait une grande partie de sa vie. Sa sœur venait tout bonnement et simplement de balancer le pauvre MiuMiu de sa chambre à son lit. Chloe ne voulait même pas savoir comment elle s’y était prise, sans doute en lui donnant un coup de pied, pauvre bête. Sa sœur était un monstre sans cœur ni plus ni moins. Non mais c’est vrai quoi, bon ok le chihuahua avait atterri sur le lit mais c’était un coup de chance et son pauvre MiuMiu aurait très bien put atterrire sur le sol, s’écraser la tête contre le dur carrelage et mourir sous le choc. Mon Dieu, sa sœur avait carrément fait une tentative de meurtre. Merde. C’était une putain de criminel. Bon, la jeune Johnson aurait dut s’en douter puisque sa sœur avait déjà essayer de foutre le feu à Dolce et d’écarteler Gabanna sous prétexte de vouloir s’essayer à la chirurgie.
Chloe, assise sur son lit, son petit MiuMiu serré convulsivement contre elle -le pauvre étant à limite étouffer contre la superbe –et fausse- poitrine de la jeune blonde- , se mit à trembler de tous ses membres. Chloe avait de multiples peurs, on pouvait carrément la qualifier de froussarde. En effet, elle avait une peur bleue de l’avion – mise à part du jet privé de son père puisqu’elle connaissait le pilote. Non mais c’est vrai quoi, qui osait dire que l’avion était le moyen de transport le plus sur ? C’était carrément insensé. Elle avait vu des tonnes de reportages sur des crash d’avions. Saviez-vous que lorsque les pilotes perdent le contrôle de l’avion, les voyageurs sont genre voués à une mort certaine. De plus avec le terrorisme, c’était over-dangereux de prendre l’avion. Non merci, Chloe ne voulait pas entrer en collision avec un building ou avec la Maison-Blanche, elle avait d’autres ambitions dans la vie. En parlant de terrorisme, cela nous amène à une autre phobie de la jeune femme : les meurtriers, les psychopathes, les kidnappeurs, les violeurs… les gens méchants quoi. Chloe était absolument terrorisée à l’idée qu’on puisse un jour l’attaquer –ce qui est d’ailleurs fort possible genre une femme atroce & pauvre que son père aurait refuser de soigner-, la kidnapper –cette même femme atroce & pauvre pourrait pour faire changer d’avis son père l’échanger contre une opération-, la violer – le mari d’encore et toujours cette femme atroce, si tant est qu’elle en ait un, pourrait pour se venger la violer. Bon ok, c’était plutôt tordu mais carrément possible puisque les gens étaient des tordus. CQFD. D’ailleurs il suffisait qu’un malade veuille la tuer/attaquer/kidnapper/violer sans aucunes raisons pour que cela se produise. Voilà pourquoi, la belle blonde avait toujours vécu dans une propriété ultra-sécurisée. Caméras de surveillance, service de protection patrouillant autour des hauts murs d’enceinte de la propriété, vigiles de deux mètres de hauts comme de larges devant le portail et la porte principale de la maison ainsi que devant toutes les portes étaient de rigueur. C’est en repensant à tout cela que Chloe eut un haut le cœur. OMDDDDDD. IL N’Y AVAIT RIEN DE TOUT CELA ICIIIII. Les tremblements de Chloe allaient se transformer en véritable convulsions lorsqu’elle se rappela les conseils de son professeur de yoga : « Ne cède pas à la panique Chloe, concentre toi sur ta respiration ». Connerie de yoga. Connerie de respiration. Parce que bon, elle avait beau se concentrer elle ne se calmait carrément pas. C’était limite si elle n’était pas entrain de suffoquer la pauvre. Et ce chien débile de MiuMiu – qui s’était enfin libéré de son étreinte, chose plutôt simple puisque Chloe était limite entrain de crever quoi- au lieu d’aller chercher de l’aide ou de limite aboyer pour prévenir que Chloe se sentait mal – l’euphémisme de l’année- se contentait de la fixer de ses atroces yeux globuleux ou de se lécher la patte. Putain de merde. Elle savait qu’elle aurait dut choisir un de ces chiens qui sauver des vies. Bon ok, cela aurait été gravement plus difficile pour le trimbaler partout avec elle comme elle le faisait avec ses chihuahuas ou encore pour lui mettre des petites tenues siiiii mignonnes assorties aux siennes mais ce n’était pas le plus important. Quoique maintenant qu’elle y réfléchissait, elle était en pleine interrogation : valait-il mieux un chien qui puisse s’accorder avec ses tenues ou un chien qui puisse lui sauver la vie ? Cruel dilemme. C’est toute à ses réflexions qu’elle se rendit compte, que ses suffocations avaient cessé. Son professeur de yoga était définitivement un charlatan : c’était non pas en contrôlant sa respiration qu’elle avait réussit à se calmer mais simplement en se posant une question existentielle qui l’avait fait penser à tout autre chose qu’a ses respirations. Chloe pris note dans sa tête –creuse : renvoyer ce nul.

Bref. Maintenant parfaitement bien, la jeune femme se releva brutalement de son lit –le lit absolument immense et moelleux qu’elle avait fait livré quelques jours plus tôt- bien décidé à retrouver sa meurtrière de sœur et de lui faire comprendre que plus jamais MiuMiu ne devait ainsi atterrire sur son lit. Jetant un regard au miroir en pied – première objet qu’elle avait déballé ne supportant pas de rester plus de cinq minutes sans pouvoir observer son parfait reflet de blonde californienne- elle envoya comme à son habitude un baiser au miroir ravie de voir combien son corset en soie à lacets dans le dos D&G très strip-teaseuse de Las Vegas mettait en valeur sa divine poitrine ainsi que son bronzage made in LA et combien son mini short en jean Seven allongissait ses minis-jambes. La petitesse de ses jambes – objectivement pas si petites que ça mais du point de vue de Chloe, vivant entourée de top model aux jambes interminables, elles étaient carrément minuscules- était LE véritable complexe de la jeune femme, seule chose que son père ne pouvait modifier quoiqu’elle avait entendue que des japonaises s’étaient faites allonger les jambes avec des plaques de fer ou un truc du genre. Note à elle même : en parler à son père. Elle se rua dans l’immense couloir du première étage et manqua d’écraser un de ses chihuahuas qui la suivait, ne prenant pas la peine de s’arrêter pour s’émouvoir du fait qu’ELLE avait faillit tuer un de ses chiens chéris, la blonde dévala les escaliers et se rua sur sa sœur en criant ‘ ASSASSINNNNN’ et toutes deux allèrent rouler sur le sol. Les deux jumelles se retrouvèrent face contre terre et Chloe allait envoyer son poing dans le nez de sa sœur –très distinguée qu’elle était la petite Johnson- lorsqu’elle vit deux personnes plantaient à leurs cotés. Il lui fallut un moment pour réaliser qui étaient ces gens : leurs colocataires. Chloe ne se retint pas pour pousser un soupire exaspéré. Elle ne savait même plus pourquoi elle avait été obligé de prendre une appartement avec d’autres personnes, ce n’était pas comme si elle ne pouvait genre pas payer le loyer, mais cela l’insupportait au plus au point. Se relevant tranquillement, s’appuyant sur la tête de sa sœur (a), elle adressa un sourire enjoué aux nouveaux arrivants. Essaierait-elle de se faire passer pour moins barge qu’elle ne l’était ? Et dit d’une voix tout aussi enjouée quoique toujours aussi suraiguë


Je suis Chloe.

Mais son sourire disparut aussitôt lorsqu’elle vit la jeune femme inconnue – où pas si inconnue que cela puisque son visage lui disait quelque chose, oui Chloe ne se souvenait plus que c’était une des personnes qu’elle avait rencontré dans le train [ Je développe pas plus puisque bon on sait pas comment va évoluer le scénario ]- caresser la tête de son petit Gabanna chéri. Se ruant sur le chien qui poussa un petit glapissement lorsqu’elle le serra dans ses bras, elle mit fin à la caresse et dit d’un ton carrément sec.

ON NE TOUCHE PAS A MES CHIENS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuck Bass
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 27
I heart : No, Thanks.
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Lun 11 Fév - 22:43


14h pile. Le train de New York en direction de la Gare du New Haven dans le Connecticut venait d’arriver à destination. Les portes s’ouvrirent et c’est une masse impressionnante de jeunes qui en sortirent en se bousculant, leurs valises à la main. La joie de la rentrée. Et parmi eux se dressait fièrement Chuck Bass. Etonnant lorsque l’on savait qu’il n’avait été accepté dans aucune des huit universités où il avait postulé et qu’il avait dût se résoudre à acheter ces horribles écrases-merdes noir anti-fashion que portaient les soldats. Oui, le beau brun –qui était alors dans sa période plus-Gay-tu-meurs- s’était vu être inscrit par son père, l’intransigeant Bartholomew Bass, à l’armée. Pouah. Adieu les journées shopping, les costumes Armani, les joints, la baise… Mais comment avait-il pût lui faire une chose pareil bordel de merde ? Il était son fils Putain ! En apprenant la nouvelle Chuck avait menacé de se suicider genre en se jetant de la fenêtre de leur suite privée -xD- mais son père n’en avait pas cru un mot, sachant parfaitement que pour rien au Monde son fils ne tenterait quelque chose qui pourrait froisser sa chemise Ralph Lauren impeccablement repassé. Furieux, le jeune homme avait alors refusé d’adresser la parole à cet enfoiré tout en vidant complètement le compte en banque de ce père indigne afin de persuader les vendeuses -après avoir acheter l’équipement obligatoire de l’armée dont la couleur verte donnait la gerbe de lui en faire un sur-mesure, de couleur noire –ce qui était beaucoup plus classe- & de mettre les initiales C.B. dans son dos. Demande refusée. Chuck allait sérieusement péter un plomb, d’autant plus que la préparation à l’entraînement débutait l’été, le privant du soleil des Maldives. Direction l’Angleterre & sa putain de pluie où l’armée Américaine avait une base à Mildenhall. La façon maniérée de notre homme de parler détonnait avec la brutalité des autres. En voyant toutes ces êtres informes qui savaient à peine parler et ne répondaient aux questions de Chuck, bien trop élaborées pour leur petite cervelle –faut-il encore qu’ils en aient une-, que par des borborygmes où des crachats par terre carrément dégueulasses, Chuck n’avait plus du tout envie d’avoir une quelconque relation avec un homme, et surtout pas ceux-là. Heureusement, à peine avait-il déplié ses bagages et avant même d’avoir goûté la bouffe de la cantine écoeurante –qui l’aurait sans doute tué- son père l’appela pour lui dire que l’on viendrait le chercher en jet privé le soir même et qu’il avait réussit à lui obtenir un entretien avec la direction de Yale le lendemain. Sa dernière chance grâce à son père –qui ne remercia même pas, après ce qu’il avait fait c’était la moindre des choses, non ?-. Chance que notre pervers arrogant préféré sût saisir en passant brillamment les questions d’entrées de l’entretien tellement inutile et infantile que n’importe quel mec de la base aurait pût réussir –Ouai euh, ‘ faut pas exagérer non plus-.
C’est donc plus beau & bronzé que jamais, dans son magnifique costume beige Ralph Lauren so masculin que Chuck arriva à la Gare. Exit les débardeurs près du corps multicolores, les pantalons moulants & même son singe Sweetie dont il s’était lassé. Chuck –l’homme, le seul, le vrai- était de retour. Un Taxi l’attendait déjà sur le quai et le voiturier mit ses bagages dans le coffre. Contrairement aux autres étudiants, le jeune homme ne séjournerait pas au campus, dormir dans des chambres de 2cm² merci, mais non merci. Son père –ce salop- s’était arrangé avec un certain Mr. Van der Woodsen pour que son charmant fils co-habite avec les siens. Oooh, la bonne idée. C’est donc en plein centre-ville, devant un des nouveaux appartements hors de prix & hyper-modernes que la voiture s’arrêta, laissant Chuck devant les marches de la porte d’entrée qui était entrouverte. Notre homme entra en laissant la quantité impressionnante de valises griffées ‘Bass’ dans le hall d’entrée. Un sourire carnassier déforma ses lèvres lorsqu’il reconnût la silhouette parfaite et familière d’une jolie blonde. Mettant ses lunettes de soleil sur son front il s’approcha et laissa glisser son bras sur ses hanches en frôlant son dos de son torse.



- Tiens, tiens, qu’elle bonne surprise. Serena. Chuck regarda autour de lui et haussa les sourcils en une expression d’étonnement surjouée. Ne me dit pas que je suis le seul homme ici ?

Oui, malgré le fait qu’Erik soit mignon et qu’il aurait carrément plu à Chuck dans sa période-Gay, le beau brun avait définitivement tiré un trait sur cette période de sa jeunesse et avait complètement fait abstraction d’Erik comme s’il n’était genre pas assez bien pour que le jeune homme lui accorde son attention –ce qui était évidemment le cas vu la pathétique façon dont le frère de Serena obéissait à sa sœur. N’étaient-ce pas les femmes qui étaient censées être soumises ?– Il s’apprêtait à lancer une autre de ses remarques cinglantes à l’adresse de l’autre connard de boulet -qui l’empêcherait sûrement de mettre sa petite soeur dans son lit et pas conséquent contraignait tout les plans qu’il avait mit en œuvre pour la sauter.- mais il en eut pas le temps,un bruit sourd les interrompit. Chuck eut à peine le temps de décoller son regard-de-pervers-en-manque-affamé des formidables fesses carrément bandante de Serena que ses yeux tombèrent sur le merveilleux spectacle qu’offraient leurs deux futures colocataires. A la grande –et agréable- surprise de notre beau brun, il s’agissait de deux filles, une superbe blonde en chevauchait une autre et semblaient se battrent comme dans un des show préféré de notre homme, où des femmes complètement nues & couvertes de boue se brutalisaient. Mais il n’était pas au bout de ses surprises, en effet, la fille allongé par terre était la copie conforme de l’autre : Des jumelles. Coucher avec deux jumelles -ce qui était carrément écœurant pour certains mais ce qui signifiait aussi deux fois plus de plaisir pour notre jeune homme (a)- était Le fantasme de Chuck, deviendrait-il réalité ? Mmh… Il semblerait que cette année devienne beaucoup plus attrayante qu’il n’aurait put l’imaginer. Non seulement la fille la plus enviée et sexy de tout l’Upper’ se trouvait être une de ses colocataires –et par conséquent coucherait juste dans la chambre d’à côté, mais évidemment le jour arrivera où, après une fête où elle aura trop bu, se trompera malencontreusement de lit (a)- Mais en plus de ça il s’avérait que deux californiennes canons –Bien que Chuck préféraient les mannequins aux longues jambes fuselées, il ne dirait sûrement pas non aux deux jeunes filles qui devaient lui arriver à la taille et étaient juste à la bonne hauteur pour… (a) *Sors x)*- partageraient l’appart’ avec eux. Ce qui voulait dire : les mater tout les soirs en petite tenue, les mater lorsqu’il ouvrirait –malencontreusement- la porte de la salle de bain alors qu’elles se douchaient, les mater en les rassurant lorsqu’elles auraient peur le soir. Mater, mater, maaater (a). Une véritable orgie imaginaire –où il était le héros évidemment- prit forme dans les pensées du beau brun et un sourire en coin ravi, laissant quelque peu deviner ce à quoi il pensait, apparût sur ses lèvres. Lorsque la première des deux se présenta, Chuck plongea son regard bleuté dans ses yeux –en faisant un effort surhumain pour ne pas loucher sur le décolleté plongeant de celle-ci, parce qu’elle était habillée comme la pire des catins et que, putain elle avait l’air carrément bonne. Chloé semblait être le genre de filles que Chuck appréciait. Le genre idiote égocentrique complètement à la masse. Le genre Fille facile. Le beau brun se donnait exactement une semaine pour la mettre dans son lit (a).



- Il y a donc bel et bien un Dieu pour Chuck sur cette Terre. Enchanté Chloé, tu es tout simplement divine. Chuck lui adressa un clin d’œil et pencha légèrement la tête de côté afin d’apercevoir l’autre jumelle qui était resté quelque peu en retrait.Tu as le droit au même compliment, évidemment.

Après sa petite tirade de pseudo-drageur-tombé-sous-le-charme Chuck mit ses bras autour de la taille des jumelles –en veillant bien à mettre ses mains sur leurs fesses (a)- et leur fit la bise en laissant –innocemment bien sur- sa bouche déraper un peu trop près de leur lèvres. Puis notre homme sortit de sa veste une cartouche de Marlboro dont il prit une cigarette qu’il fourra entre ses lèvres pour l’allumer avec son Zippo, se moquant bien qu’on ait le droit de fumer ou pas dans cet appart’ merdique –de toutes façons il était chez lui alors..(a)-. Il ne pût réprimer ce léger éclat de rire moqueur qui lui était propre lorsque l’une des jumelles –celle habillée comme une catin- qui s’écria en voyant Serena caresser son chien qu’il était hors de question que l’un d’entre eux y touchent. Chuck souria à l’adresse de la grande blonde qui regardait perplexe Chloé.

- En revanche, Moi, tu as le droit de me caresser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Johnson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 27
I heart : My books, the city of Angels, my future profession.
Humeur : Concentrated, serious.
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Mar 12 Fév - 16:10

A peine arrivées que les jumelles Johnson se battent déjà. Effectivement, l'un des trois chihuahuas de Chloe, MiuMiu pour être plus précis, a osé faire pipi sur la belle moquette d'Aurora. Ce qui évidemment met en rogne cette dernière. C'est normal! Vous aimeriez qu'un petit chien aussi moche qu'un rat, à qui vous demandez rien du tout, vienne faire pipi sur votre moquette? Moquette neuve et que le moindre mètre carré coûte extrêmement cher en plus! Avouez que vous n'avez qu'une envie: Jeter le chien pour la fenêtre afin d'en être débarrassée (a). C'est ce que Rory voulait faire mais sa soeur jumelle étant une folle furieuse -en manque de sex en ce moment (a)- serait capable de l'étouffer dans son sommeil après lui avoir fait manger tous ses bouquins, bref, il serait plus prudent pour la santé d'Aurora qu'elle jette le chien ailleurs que par la fenêtre! Elle s'exécuta donc et s'il y aurait eut une personne dans le couloir de l'appartement, elle aurait put voir le petit chien voler d'une chambre à l'autre. Le saucisson à quatre pattes atterrit sur le lit de Chloe, s'il aurait atterri sur le sol il serait certainement mort à cause de la chute qui aurait été brutale. C'est après quelques secondes d'agonies, de pires souffrances émotionnelles pour Chloe que cette dernière ce mit à hurler sur Aurora comme quoi elle n'a pas le droit de toucher a un seul cheveux de ses chiens. Parfait, elle peut leur shooter dedans avec le pied (a). Une grimace prit place sur les lèvres d'Aurora, sa soeur aurait-elle oublié de muer de la voix entre la phase adolescence et adulte? Non car sérieusement, elle perce les tympans! Elle a une voix encore pitre que les ultrasons. Bon au moins, si un jour elle se fait enlever, les méchants la relâcheront vite tellement elle crie fort et tellement elle est insupportable aussi! Chaque jour, Rory se demande pourquoi c'est à elle qu'on a "envoyé" -façon de parler- une soeur comme sa! Elle aurait put être fille unique et sa aurait été parfait! Au moins leur père n'aurait pas eu une petite préférée! Alors que la petite blonde sérieuse se dirigea dans le couloir en regardant la porte d'entrée s'ouvrir, sa furie de jumelle se mit à hurler "assassin" pour ensuite lui sauter dessus, la plaquer à terre mais les Johnson se mirent à rouler puis finalement c'est la miss "sans cervelle" (a) qui se retrouva par dessus celle "avec cervelle" (a). Et alors qu'elle allait donner un coup de poing, les colocataires entrèrent dans le loft et regardèrent la scène, complètement hallucinés par ce qu'il se passe! Bravo les jumelles, vous venez de vous faire remarquer dès la première seconde! Elles levèrent la tête en même temps vers les nouveaux arrivants, oubliant carrément de se battre et en train de se rappeler qu'ils sont en collocations avec d'autres personnes et qu'à l'avenir, elles devront se battre ailleurs que dans le couloir d'entrée (a). Le pire est qu'elles sont en robes et certains pourrait trouver sa sexy d'en voir une sur l'autre mais ce n'est pas vraiment élégant! Après quelques minutes de silence, Rory poussa violemment sa soeur pour qu'elle se relève, et Chloe s'aida à se lever en s'appuyant sur la tête d'Aurora. Quelle garce! Maiiis Rory étant du genre je-me-venge-toujours s'aida à l'aide de la robe de sa soeur, c'est-à-dire, elle prit appuie en tirant sur la robe de Chloe, évidemment la robe étant faite de tissus sensible ne résista pas et se déchira le long de la couture du côté droit, jusqu'à la moitié. Oops, elle fait encore plus catin qu'avant (a). Miss je-suis-trop-sérieuse-et-je-me-shoote-aux-bouquins remit ses cheveux bien en place et adressa un grand sourire aux colocataires qui viennent de se présenter. Il y a Erik Van Der Woodsen, un jeune homme qui ne manque pas de charme et qui a l'air très sûr de lui. En tout cas, son nom lui dit fort quelque chose. Puis la petite soeur de ce dernier se présenta à son tour. Serena. Sa aussi sa lui dit quelque chose! En tout cas ces personnes ont l'air vraiment sympathiques. Restant silencieuse, Aurora regarda la grande et élégante blonde se baisser pour caresser l'un de ses affreux chiens. Après s'être présentée, Chloe se remit à crier comme quoi c'est interdit de toucher à ses chiens! Ohlala celle-là est vraiment une rabat joie mais d'un côté, c'est tant mieux, on moins on se sent pas obliger de caresser ses bestioles (a). Un petit sourire amusé orna les lèvres de Rory qui décida enfin à prendre la parole afin de faire meilleure impression que sa soeur -qui a effectivement aggravé leur cas vers les colocs en criant-.

- Enchantée. Je suis Aurora mais vous pouvez m'appeler Rory. Hum faut excuser ma soeur -qui ne connaît pas tellement les bonnes manières-, elle a horreur que l'on touche ses petites besti... ses chiens quoi! Mais si ils vous déranges vous pouvez toujours les faire voler, ils adorent ça (a).

Elle passa délicatement une main dans ses longs cheveux et y trouva une petite feuille d'arbre. bah mince, qu'est-ce qu'elle fait là? Elle regarda la petite machine en arquant un sourcil puis la balança dans un coin du couloir ni vu ni connu (a) et enchaîna avec un grand sourire trompeur. Un homme fit apparition dans l'entrée, grand et très très classe il faut l'avouer. Rory ne l'avait pas remarqué certainement parce qu'il était en retrait. Il se mit à faire son séducteur en complimentant les jumelles. Mouais, il a l'air gentil mais bien trop dragueur, dommage, il était si mignon. Bon après, elle ne le connaît pas encore pour juger s'il est intelligent, cultivé et tout le tralala. En tout cas, cette collocation va plaire à Aurora, entre les deux hommes galants et la jeune fille qui n'a pas l'air d'être une garce -du moins, pas comme les jumelles xD-, ça va être sympa et sans histoires -enfin c'est à voir-! Le dernier jeune homme prénommé Chuck glissa ses mains autour de la taille des jumelles et les embrassa non loin de la bouche. Aurora eut l'envie de lui flanquer un coup de poing en pleine tronche -comme sa soeur allait lui faire si les nouveaux colocataires n'étaient pas arrivés à temps- mais elle se retenu et se contenta de sourire. Puis elle regarda les deux autres personnes et demanda en montrant Chuck, de façon à ce qu'il n'y ait que la soeur et le frère qui entende:

- Vous le connaissez? Puis en haussant le ton, elle annonça: Hé bien, bienvenue ici!

Une remarque assez perverse sortit de la bouche de Chuck juste pour dire que même si Serena n'a pas le droit de caresser les toutous -tout moches (a)- de Chloe, elle peut le caresser lui. Beurrrk! Rory voit bien le genre de garçon que c'est et elle va devoir fermer sa porte de chambre à clé la nuit pour plus de sécurité (a). Un petit silence s'installa et elle décida de s'emparer de quelques valises pour aider à les transporter dans le salon du grand loft mais remarquant qu'elle n'arrive même pas à les décoller du sol, miss je-devrais-éviter-de-me-prendre-pour-Hulk abandonna cette idée et c'est les mains vide qu'elle se dirigea au salon afin de chercher dans tous les meubles où sont les verres. Boire un coup ne fera de mal à personne, encore faudrait-il trouver ces maudits verres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Van Der Woodsen
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 31
I heart : Maybe You...Maybe Myself
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   Ven 15 Fév - 11:56

Si le combat acharné des deux jumelles, consistant à se réduire en bouillie avec leurs petits poings inutiles lui avait offert un pathétique spectacle, ce n’était rien comparé à l’entrée plus que démesurée et ridicule de Chuck Bass….
Apparemment depuis toute ses années, il était égal à lui-même, sans doute l’une des personnes les plus tête à claques qu’il connaisse. Il était l’exemple même du mec qui sans son argent ne serait rien et surtout n’aurait personne à qui parler. Si le jeune homme était agaçant et insolent avec lui, il plaignait encore plus sa petite sœur qui devait subir ses avances répétitives et presque obsessionnelles. Non finalement, il préférait encore avoir une meute de chihuahua même en chaleur plutot qu’un seul spécimen Bass.


" Si par véritable hommes tu parles de sodomites qui s’envoient en l’air avec n’importe quel gigolo de L’Upper, alors oui tu es bien le seul. Mais à part ça oui je vais bien merci de t’en soucier." lui répondit en l’ignorant répondit à nouveau.

Erik ne portait pas spécialement Chuck dans son cœur surtout quand celui-ci cherchait à se faire sa sœur par tous ses moyens malgré les refus qu’il se prenait en pleine dent avec elle. Mais il y avait moins une chose qu’on pouvait lui reconnaître, il ne dirait jamais non à une petite fête ou tout autre forme de regroupement qui pourrait donner lieux à toute sorte d’afters.

Et bien il était bien parti…Une hystérique et son opposée en double et le pervers de service. Non il n’y avait rien à dire heureusement que sa sœur était la. Quoi que les jeunes femmes avaient au moins l’avantage d’être charmante et agréable à regarder en particulier celle qui venait de se faire déchirer sa robe déjà bien légère. Enfin elle représenterait un interet quand que Chuk ne serait pas passer, hors de question de prendre les restes de Bass.

La mer est pleine de poisson, tout particulièrement dans l’océan que Yale représentait. Enfin Erik tenterait de se montrer patient avec les petites bestioles et la grosse bebette que représentait Chuck. Tant qu’ils ne chercheraient pas l’incident diplomatique cela va de soi.

" Une petite question, simple curiosité bien entendu… Vous êtes toujours comme ça ? "

Tant qu’a faire autant savoir tout de suite à quoi s‘attendre.

[ Je fais pas plus long je prefere favoriser l'action entre les persos pour un sujet à plusieurs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The first day. L'arrivée à l'appartement... [PV Colocs]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: Habitations :: Appartements en centre-ville :: Appartement A-
Sauter vers: