Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Mer 30 Jan - 22:40

    Serena n'avait pas eu de nouvelles d'Olivia depuis... un long moment. La dernière fois qu'elle l'avait vu, c'était le soir de sa fête d'anniversaire organisée par son frère adoré, où elle avait entendu Natie - leur Natie - dire 'Je t'aime' pour la première fois de sa vie. A vrai dire, ça l'avait quelque peu chamboulée. Elle savait qu'ils étaient ensemble, mais également qu'elle aussi comptait beaucoup pour le garçon, dont le coeur flanchait souvent entre l'une et l'autre. Mais l'entendre annoncer à sa meilleure amie qu'il l'aimait durant SA fête d'anniversaire, ça avait été LA révélation : Natie n'était plus qu'à Olivia maintenant. Si la sublime blonde ne savait jamais ce qu'elle voulait, ou même ce qu'elle ne voulait pas, il était clair que celui qu'elle avait voulu à cet instant s'appelait Nathaniel Archibald et s'apprêtait à s'enfermer avec Olivia dans une des chambres de la maison. Voilà pourquoi elle lui avait écrite cette lettre, qu'elle avait glissé dans la boite à gants de sa voiture. C'était hyper ridicule et surtout puéril de gâcher le bonheur de sa meilleure amie comme ça en avouant à son petit ami qu'elle l'aimait, mais l'alcool aidant, elle l'avait fait. Et elle avait oublié. Serena avait travaillé d'arrache-pied avec le tyran Ken Mogyl pour la promo' du film dont elle était l'héroïne "Diamants sous Canopée" et dont les critiques étaient excellentes, avant même l'avant première. Cette constante effervescence autour d'elle et les premières demandes d'autographes lui avait permis d'oublier que Natie et Olivia était parti un putain de mois entier en croisière, tous les deux. Par contre, elle avait trouvé quelque peu étrange le fait qu'Oliv' ne la prévienne pas de son retour en ville, après tout, elles étaient meilleures amies, non ?! Enfin, elle avait été surprise jusqu'à un détour sur le site de Gossip Girl, qui - pour changer - étalait sa vie et se moquait gentiment de la lettre qu'elle avait écrite et qu'elle n'était... pas supposée connaître. Serena avait quelque peu angoissée même si elle était d'un naturel cool et désinvolte : le silence d'Olivia et l'anecdote de GG étaient forcément liées. Bizarrement, Serena était tiraillée entre l'envie de parler à Olivia afin de vérifier si une tempête Waldorf allait s'écraser sur sa tête bien faite et celle d'aller d'abord consulter Natie, pour lui demander si il avait lu ladite lettre. Elle opta cependant pour la première solution, sachant pertinemment comment la seconde se terminerait si elle avouait tout à Nate. Et, franchement elle ne le voulait pas. C'est vrai quoi, Oliv' partait à Yale, mais Natie n'avait pas eu son diplôme et restait à New-York ce qui était son cas aussi, puisqu'elle comptait tourner la suite de DSC (J'laisse Oliv' lui annoncer la bonne nouvelle d'Harold pr Nate xD). Sa meilleure amie se trouverait un étudiant intelligent et hyper sexy et s'excuserait presque de s'être si longtemps immiscée entre elle, et Natie. Bien sûr, comme si c'était le genre d'Olivia de faire ça. A la fois légèrement contrariée et à la fois ravie de revoir sa meilleure amie, Serena tira légèrement sur la minuscule tunique en soie Anna Sui qui lui servait de tenue - le genre à porter avec un pantalon mais qui sur Serena rendait juste divinement bien - et attrapa son sac Fendi. Olivia n'habitait pas loin et elle préféra parcourir la cinquième avenue à pied, afin de se délecter d'une de ces Gauloises dont elle ne se séparait que rarement. Après avoir été acceuillie parla gouvernante des Waldorf qui la laissa entrer, Serena se dirigea de sa démarche légère et si singulière jusqu'à la chambre de sa meilleure amie, se forçant à afficher son sourire adorablement mutin habituel, comme si elle n'avait pas lu la rubrique de GG. Non, mieux encore, comme si elle n'avait jamais écrit de lettre. Voilà, parfait.

    - Hey ! On ne prévient même pas sa meilleure amie de son retour ? Alors comment c'était cette croisière ? En tout cas tu as pris des couleurs, tu es radieuse, vraiment !

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 28
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Mer 30 Jan - 23:15

Olivia regarda sa grosse valise Louis Vuitton monogrammée, étalée en plein milieu de son lit, et lâcha un léger soupir. Il y'avait un bazar monstre dans ses affaires, et l'idée qu'elle devrait tout ranger la déprimait profondemment. Surtout qu'elle devait transférer ses affaires dans des cartons, à destination de Yale mais aussi... De L.A. Sa mère n'avait rien trouvé de mieux à faire que de quitter la Grosse Pomme l'année de son entrée à la fac, comme si perdre tous ses repères ne lui suffisait pas. Et puis, vider sa valise lui signifiait aussi que les vacances étaient terminées. Bordel, elle avait passé les deux semaines les plus merveilleuses de sa vie, et à vrai dire, elle n'aurait pas pu rêver mieux. Elle et Nate, sur le Charlotte, à voguer comme bon leur semblait. Olivia se sentait éperdumment amoureuse de Nate, et elle espérait bien que cela dure toute sa vie. Seule ombre au tableau, Serena. Et pourtant, Dieu sait que les deux amies avaient passé un été on ne peut plus agréable : elles avaient véritablement retrouvé leur complicité d'antan, et cela avait fait un bien fou à Olivia. Pour changer, il avait fallu que Miss Perfection à savoir, Serena, vienne perturber les projets d'Olivia. Elle avait tout bonnement horreur de ça. Pas ébranlée pour autant, Oliv' restait convaincue que tout se passerait comme ELLE l'avait décidé, surtout depuis que Nate avait officiellement été intégré à Yale - grâce au coup de fil de Papa Waldorf. A y repenser, Serena était vraiment gonflée. Comme si sa vie d'it-girl et de star de cinéma ne lui convenait pas, il avait fallu qu'elle se prétende amoureuse de Nate. Nate, Natie, le petit-ami de sa meilleure amie ! Sérieusement, elle n'aurait pas pu faire pire. Olivia, bien qu'elle aient été coupée du monde le temps de la croisière, s'était presque ruée sur son MacBook à son retour. Histoire de vérifier ses mails, et surtout ceux de Nate, adorables, comme il l'avait été tout l'été. Bien évidemment, Oliv' avait fait un bref passage sur le site de Gossip Girl, qui l'avait informée des états d'âmes de sa meilleure amie. Serena lui aurait écrit une ridicule lettre pour lui avouer ses sentiments. Qu'espérait-elle, aujuste ? Qu'il plaque Olivia, se rendant subitement compte que Serena était son âme-soeur ? C'était de la science-fiction, Nate aimait Olivia, et Serena n'était qu'une pièce rapportée.
Olivia était donc sur le point de sortir ses robes d'été de la valise Vuitton, quand la porte s'ouvrit brusquement. Dans l'encadrement de la porte, une jeune fille grande, élancée, aux courbes parfaites et à la peau dorée, dont les longs cheveux blonds tombaient en cascade sur des épaules parsemées de charmants grains de beauté. Serena Van der Woodsen en personne. Olivia, à côté, dans sa vulgaire robe en coton navy American Apparel, ressemblait à une ancienne élève de Constance qui avait été vaguement populaire, dans le temps. Elle esquissa un sourire un peu forcé, et posa ses yeux bleus perçants sur le visage et l'air ravi de son amie.


- Oh, tiens, salut. Je suis rentrée y'a à peine 24h, tu sais. Enfin merci. La croisière était fantastique, je crois que pour Nate et moi, ça n'a jamais été aussi bien. Qu'est-ce que tu fais là toi ? Je t'ai vue sur un bus en rentrant de chez Nate. L'affiche est belle.

Notez bien la formule. L'affiche est belle, pas Serena. On arrache pas si facilement un compliment à la Reine Olivia. Celle-ci passa la main dans ses cheveux aux vagues mèches miel Frederik Fekkai, et les repoussa d'un geste machinal derrière sa nuque. Olivia reprit ses activités, et fit mine de fouiller dans un sac croisière Kate Spade, histoire de montrer que l'arrivée de son amie n'était qu'accessoire, et qu'elle la dérangeait presque. C'est vrai quoi, Serena aurait au moins pu passer un coup de fil. Pourtant, elle avait adoré les visites à l'improviste de Serena, et à peine un mois auparavant, elle aurait été ravie de voir son amie débarquer. Seulement, un moins auparavant, Serena n'avait pa décreté qu'elle était amoureuse de Nate. Et ça changeait tout.

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Mer 30 Jan - 23:59

Serena voyait parfaitement qu'elle dérangeait Olivia, qui avait toujours la très grande délicatesse de le lui faire ressentir. Elle avait l'impression de revivre la rentrée de terminale à Constance lorsqu'elle était revenue du Tout comme Chuck, Katie, Isabel et les autres également. Mais contrairement à Olivia qui prenait tout trop à coeur, Serena était d'une désinvolture aussi agaçante qu'utile et c'était ce qui lui avais permis de faire face à des rumeurs toutes plus idiotes les unes que les autres concoctées par ses sympathiques camarades de classe, et qui ne l'avaient jamais atteinte. Mais par contre, se brouiller avec sa meilleure amie l'atteignait toujours puisqu'elle l'adorait réellement. Et pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de toujours se mettre en travers de son chemin, d'une façon inconsciente, qui plus est. Elle avait quand même perdu sa virginité avec SON petit ami - avant elle qui plus est - était ressorti avec lui dans le courant de l'année, avait été admise à Yale du premier coup sans même vouloir y entrer et enfin, avait décroché le rôle d'Holly. Bref. Leur amitié était belle mais complètement instable et basée sur une espèe de concurrence implicite, quelque chose de très étrange; Cependant, l'été avait été sympa puisqu'elles avaient été en quelque sorte les muses d'un créateur branché - Bailey Winter - et avait donc passé quelques temps à se faire dorer au soleil dans de sublimes maillots de bains tout en dégustant des cocktails et en s'alliant pour lutter contre deux Slaves anorexiques qui étaient censé leur ressembler et qui surtout, adoraient leur faire des crasses, les pétasses. Cependant, ces bons moments semblaient être carrément effacés, et l'attitude d'Oliv' était claire: 'déguerpis avant que je ne m'énère'. Serena se sentait d'un coup ridiculement grande et mince et ne savait pas quoi faire ni de ses longues jambes dorées dénudées ni de ses bras, qui vinrent finalement se poser sur ses hanches. La jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de regarder Olivia gesticuler gracieusement autour de ses valises, tout en observant conscienscieusement ses ongles. Comme si ils pouvaient encore porter une quelconque trace de vernis Rouge noir alors qu'elle venait de passer deux semaines en mer, c'était ridicule. Mais après tout, GG pouvait se tromper ! Peut être qu'Oliv' n'avait jamais lu cette lettre, et ne l'avait par conséquent jamais déchirée rageusement... Décidant d'arrêter d'avoir l'air d'un joli mannequin comme ceux que l'on trouve chez Barney's, Serena décida de se laisser choir avec la spontanéité qui était la sienne sur le lit d'Olivia, tout en battant des jambes. En voyant les cartons, elle songea au déménagement prochain de sa meilleure amie, avec un petit pincement au coeur. C'est vrai que cela ne serait pas facile pour elle, mais Oliv' était une battante, qui s'en sortirait toujours grâce à sa détermination sans failles. Caressant du bout des doigts Kitty Minky qui était lovée sur lit king size de son amie, Serena écouta attentivement O. minauder sur sa fantastique croisière avec Natie. Aurait-elle oublié de mentionner qu'elle l'avait genre lâchement abandonné le lendemain de son anniversaire tandis qu'un ancien presque-copain la collait et qu'elle n'avait même pas eu la force de le repousser à cause des cocktails qu'elle avait bu après avoir entendu les mots fatidiques sortir de la bouche de Natie ? Apparement, oui. Ca avait l'air d'être le cadet des soucis d'Olivia. En y repensant, tout était bien plus simple, lorsque les deux filles passaient des soirées chez les Archibald, dans la chambre de l'amiral et de sa femme, chacune lovée contre Natie, à regarder des femmes à l'eau de rose puisque c'étaient les seuls possédés par ses parents. Serena n'oubliera jamais la première fois où Olivia avait vu la jaquette d'Audrey H. et avait affirmé qu'elle était belle. Ils avaient regardé le film deux fois et avaient finis par s'endormir tous trois collés les uns contre les autres, Natie au milieu. Si à cette époque, Olivia était déjà amoureuse de Nate, ils étaient simplement amis et tout était bien plus facile. Au fond, Serena savait que son histoire avec Nate était un vulgaire caprice et que la seule raison pour laquelle elle l'aimait véritablement, c'était parce qu'elle ne pouvait pas l'avoir. Après tout, c'était presque toujours comme ça, non ? Même si dans son cas, elle avait à peu près qui elle désirait, même une rock-star. Rejettant sa crinière blonde en arrière, Serena adressa un sourire jovial à Olivia, oubliant presque la venue de sa visite et continua une conversation espérant qu'elle soit la plus normale possible. Disons, la plus amicale possible.

- Oh, tu trouves ? Merci. Ken, est un véritable tyran, en tout cas alors je profite d'un jour sans promo' et question hyper idiotes de journalistes pour te faire un petit coucou. D'ailleurs l'avant-premièr est dans deux semaines, je sais que tu seras à l'université mais tu pourrais m'y accompagner ? Je vais être morte de peur et je suis persuadée que ça ira mieux si tu es avec moi. En tout cas, tu m'as manqué tu sais, c'est vide New York, sans vous. Serena marqua une courte pause et profita du fait qu'Olivia lui fasse face après avoir rangé ses robes pour ajouter, d'un ton moins désinvolte et chantant qu'à l'accoutumée. J'ai su pour Natie. Tu sais, au fond, c'est pas si grave. Il te rejoindra l'année prochaine. Et puis de toute manière... ce n'est pas vraiment sûr que j'aille à Yale. Mogul m'a proposé de tourner la suite de "Diamants sous Canopée" et je pense que ce sera plus amusant que les cours... Donc je pourrais surveiller Nate du coin de l'oeil pour toi.

Conclua-t-elle en adressant un clin d'oeil mutin à sa meilleure amie. Comme si Olivia serait en confiance après tout ce qui était arrivé, la blague. Enfin, ce n'était pas de sa faute si Serena était plutôt cool et optimiste de nature, n'est-ce pas ?

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 28
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Jeu 31 Jan - 0:39

Olivia suivit son amie, immense, sublime, ravissante, comme toujours, du regard. Celle-ci ne sembla pas se renfrogner malgré le ton distant d'Olivia, et ne trouva rien de mieux à faire que d'étendre ses jambes exagéremment longues sur le lit king size d'Olivia. Elle avait une désinvolture propre aux Van der Woodsen, aussi agaçante qu'intrigante. Tout avait toujours été terriblement simple pour Serena. Elle n'avait aucun effort à faire pour être divine, pour que les garçons soient à ses pieds, pour intégrer Yale, pour devenir atrice... Tout était pour elle d'une facilité déconcertante, elle n'avait finalement qu'à être elle-même pour réussir. Si seulement cela avait-été le cas pour Olivia... Seulement, c'était loin d'être sa situation. Elle prenait tellement sur elle- du moins, essayait - pour se contrôler et agir selon ce qu'on attendait d'elle. Olivia avait dû ravaler sa colère et sa haine bon nombre de fois, et Dieu sait qu'elle en avait, de la hargne à revendre. Olivia reporta donc son attention sur sa valise, et commença à en sortir d'un air innocent ses petites affaires... et quelques t-shirts et boxers de Nate qui traînaient. Ca sentait Archibald à plein nez, et Olivia comptait sur Serena pour le remarquer.
Au lieu de ça, celle-ci ne trouva rien de mieux à faire que de se plaindre à propos du supposé tyran Ken Mogul et des questions bêtes des journalistes. Pauvre petite chérie, son visage parfait était placardée dans tout New-York. Non, vraiment, quelle dure vie. Puis, Serena proposa à Olivia de l'accompagner à l'avant-première. Olivia lâcha un léger soupire, sortit machinalement le bas de pyjama en cachemire gris de Nate de sa valise, et reporta finalement son attention sur Serena.


- Hum, dans deux semaines tu dis ? Je suis désolée mais tu sais, avec la rentrée et l'installation à New Haven, je risque d'être débordée. Surtout que je sens que je vais être la seule à m'occuper de la décoration du cottage. Tu connais Nate ... Olivia marqua une légère pause, fixa Serena, et leva finalement les yeux au ciel en entendant son amie tenter de la rassurer à propos de Nate. Oliv' semblait avoir omis de lui annoncer un tout, tout petit détail. Oh, mais oui, je ne t'ai pas encore annoncé la bonne nouvelle. Mon père a appelé Yale, et c'est bon, Nate est admis ! Tout va se passer comme prévu, finalement. C'est génial, n'est-ce pas ?

Olivia ne lâcha pas Serena du regard, et esquissa un très léger sourire qui signifiait clairement : "désolée, mais Nate part avec MOI, et pour me piquer mon petit-ami, il faudra repasser."

- Désolée, vraiment, pour l'avant-première. Enfin, je suis certaine que tu t'en sortiras très bien sans moi. Comme d'habitude.

La belle brune détourna le regard, et referma sa valise. Elle terminerait de la vider plus tard. Olivia s'installa à son tour sur son lit, et sortit son Iphone de son sac croisière Kate Spade. Elle tapota sur l'écran tactile de ses jolis ongles au vernis bleu Klein M.A.C, et lâcha finalement un léger soupire.

- Le GPS m'indique que New-York et New Haven sont à exactement 6 heures de route en voiture. On va commencer de nouvelles vies chacunes de notre côté, faut croire. Toi, ici, comme star de cinéma, et moi, avec Nate, à Yale. Exactement comme je l'avais imaginé.

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Nathaniel Archibald
Gorgeous drug addict | Damn Hot !
avatar

Masculin Nombre de messages : 576
Age : 30
I heart : Olivia, Serena, NY
Humeur : Drug addict
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Jeu 31 Jan - 1:40

Cela faisait à peine 24 heures que Nate et Olivia avaient enfin touchés terre. En effet, c'est le cas de le dire, le mois qu'ils venaient de passer ensemble avait été plutôt comme un rêve. Mais Nate avait adoré passer ce mois entier à bord de son voilier, loin de tout, de son coach, de son hystérique de femme, de son père. Et Olive avait été presque normale, bizarrement, l'air marin l'avait apaisé, elle ne lui avait pas fait de grandes crises de comédienne dramatique comme elle savait si bien les faire. Et puis, il adorait l'odeur de sa crème solaire qu'elle mettait toutes les 2 heures sur sa peau parfaite qu'il aimait embrasser à toute heure du jour et de la nuit. Ce voyage lui avait fait prendre conscience qu'il aimait réellement Olivia, et que s'ils vivaient retirés du monde, leur couple serait le plus solide de tout l'univers. Seulement voilà, ils étaient de retour à NY, Olivia allait redevenir l'Olivia qu'il adorait mais avait du mal à suivre et à comprendre. Et il allait revoir Serena avec qui tout était toujours plus facile qu'Olivia.
Alors depuis qu'il avait retrouvé sa ville natale, il se sentait bizarre. Après avoir quitté O., il n'était pas allé chez lui directement, par peur d'affronter son père. Il avait tout foiré en quittant la maison de son coach, et l'histoire avec sa femme n'avait sûrement rien arrangé. Mais là où Nate craignait pour sa vie, c'était pour sa petite escapade d'un mois avec le bateau familial. Il avait donc traîné à CP, comme il aimait le faire depuis qu'il tenait sur ses jambes. Il avait même croisé deux copains de lycée, mais il était tellement mal que même après deux pétards, il ne se sentait pas mieux. Il avait attendu d'être sûr de ne pas croiser son militaire de père ou son aristo de mère et était rentré, heureux de retrouver l'univers de sa chambre. APrès quelques heures de sommeil, il s'était levé et était à nouveau sorti, pour éviter tout conflit. C'était typique de Nate ça, fuir.
Il avait beaucoup marché dans NY, respirant l'air de cette ville qu'il allait bientôt voir d'un autre oeil. Une nouvelle page se tournait pour lui, et il avait peur au fond. Tout allait changer. Sa relation avec Olivia qui partait à Yale, celle avec Serena... En parlant d'elles d'ailleurs, il eut envie de les voir. Il avait passé un mois avec Olivia. Il pensa donc qu'il pouvait voir Serena en premier. C'était en plus sur son chemin. Seulement on lui informa qu'elle n'était pas là. Il repartit assez déçu. Elle lui manquait. Mais vu qu'elle n'était pas là, il se dirigea vers chez Olivia. Et c'est le sourire - niais - aux lèvres qu'il arriva chez O. en voyant que S. s'y trouvait déjà. Et dire qu'Olive pensait que c'était uniquement pour elle. Comme à son habitude, il fut peu bavard et se contenta de déposa un léger baiser sur les lèvres d'Olivia et s'avanca vers Serena pour la prendre dans ses bras, sentir l'odeur de ses cheveux, entendre son coeur battre contre le sien. Après ses retrouvailles super émouvantes, il s'éloigna un peu d'elle sentant derrière lui le radar "Olivia" se mettre en marche. Il dit juste :


- Hey Serena, je suis trop content de te voir, tu m'as manqué ! Je m'attendais pas à te voir ici avec Olivia.

Et bien entendu, il oublia de dire qu'il venait de chez elle. Olivia ne l'aurait pas supporté. Il se tourna d'ailleurs vers elle et lui dit :

- Ca va ? Tu es remise du voyage ?

Peu éloquent, je vous le disais ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Jeu 31 Jan - 3:54

Serena continuait à caresser laconiquement le chat d'Olivia, comme si la bestiole en question était capable d'apaiser les tensions, ou un truc tout aussi idiot du genre. Elle commençait à étouffer dans la chambre pourtant spacieuse de son amie et regrettait presque d'être venue discuter d'un sujet qui de toute façon resterait tabou. Vu l'attitude clairement antipathique d'Oliv', Serena ne se voyait pas enfoncer le couteau dans la plaie en évoquant une certaine lettre et passer ainsi pour la salope opportuniste qu'elle n'était pas. Contrairement à Natie, elle ne fuyait pas les conflits lorsqu'ils se présentaient à elle, mais contrairement à Olivia également, elle ne les affrontait pas de plein fouet non plus. Serena était une fille profondément cool et désinvolte et par là même, elle n'aimait pas les drames et les conflits, préférant rire et s'amuser, danser sur les tables un Cosmo à la main ou chanter à tue-tête dans les rues de l'Upper à quatre heures du matin, comme si le monde lui appartenait. Même si en réalité, le monde s'agenouillait devant elle, elle avait simplement la décence de ne pas le remarquer. En gros, lorsqu'il y avait un conflit, elle l'éludait, c'était aussi simple et subtil que ça. Et peu aisé avec une personne comme Miss Waldorf puisqu'on ne savait jamais sur quel pied danser en sa compagnie. Et si Serena était d'une inattention rare et ne savait absolument pas décoder les signes comportamentaux, elle prit pourtant soin d'observer Olivia, ayant la désagréable impression de marcher sur un terrain miné. Elle ne fit aucune remarque sur les vêtements de Natie - même sur le pyjama qu'Oliv' lui mettait presque sur le nez - et se contenta d'afficher son air serein habituel, puisque comme à l'accoutumée, ça ne l'atteignait pas réellement. Cependant, Serena arrêta de carresser Kitty Minky, manquant de lui arracher en même temps la peau du dos de nervosité, en attendant la remarque mesquine de sa meilleure amie. Aussi étrange que cela pouvait paraître, Serena avait besoin d'Olivia, et aimait qu'elle soit avec elle pour les évènements importants. Malgré toute sa superbe et sa confiance en elle, elle prenait en considération la moindre des choses qu'Olivia lui disait puisque contrairement à elle qui était l'inconstance même, O. calculait tout, et réfléchissait à tout. Pour le shopping par exemple, elle adorait l'avoir à ses côtés même si elle se savait très agaçante à demander toutes les deux minutes si telle robe lui allait alors que tout lui allait parfaitement, contrairement à Olivia, malgré sa beauté classique et très élégante. Bref. Serena se mordilla d'une façon adorablement enfantine la lèvre inférieure et hocha simplement la tête, plutôt lentement, quelque peu déçue. Elle avait la nette impression qu'Olivia était en train de lui faire payer cher son 'petit égarement'. Cependant, le coup final fut lorsque la même Olivia lui annonça que finalement, Nate se rendait à Yale. Pardon ?! Ca paraissait... incongru. Serena savait que comme elle, Nate était un esprit libre et sauvage et qu'il n'avait aucune envie de périr d'ennui sur un dur banc d'amphi ou de vivre dans un petit cottage. Ca, c'était le rêve d'Olivia, pas le sien. Oui, parfois, Serena pensait comprendre mieux Natie que sa propre petite amie. Ce n'était pas par prétention, mais simplement, tous deux se ressemblaient sur de nombreux points.

- Je vois. Lâcha la splendide S., du même ton désinvolte qu'auparavant, seul son regard bleu foncé s'étant obscurci. Elle haussa ses fines épaules dorées avant de continuer : Ce n'est pas grave, je t'enverrai quand même une invitation, sait-on jamais. Et puis tu sais il y aura peut être des gens importants, enfin, des gens auxquels tu aimerais parler.

En effet, de ce côté là, Olivia et Serena étaient en tout point différentes. Si Olivia adorait le côté guindé et formel d'une discussion avec des personnes très importantes et très haut placé, montrant à quel point elle était cultivée, motivée et tout et tout, Serena les fuyait comme la peste, trouvant le tout particulièrement ennuyeux. Et comme à son habitude, tout ce qui était ennuyeux était presque banni de sa vie. Bon. Comment aborder le sujet Nate ? Elle ne pouvait tout de même pas faire semblant de ne pas avoir compris que son Natie s'envolerait à New Haven, sans elle. Bizarrement, perdre ses deux meilleurs amis et se retrouver seule à New York était étrange et peu rassurant. La ville lui semblerait vide sans eux, et ce malgré l'attention dont elle disposait, puisque quoi qu'elle fasse, des projecteurs étaient constamment braqués sur elle. Ce qui était fatiguant, à la longue. Oui, c'était agaçant d'être parfaite, et de s'en plaindre qui plus est.

- Oui, en effet, c'est... génial, vraiment. Je suis sûre que Natie va adorer New Haven.

Ajouta la sculpturale blonde avec un manque d'entrain évident, surtout pour une fille comme elle qui était toujours joviale, d'excellente humeur et infatiguable. Mais bon, Olivia ne pouvait pas agir comme une garce et en plus, lui demander de l'accepter, il y avait tout de même des limites, n'est-ce pas ? Euh parce que le fait de vouloir le petit ami de sa meilleure amie ne dépassait pas les bornes, par hasard ? Non, non, évidemment. C'était... différent. Serena posa sa tête sur l'épaule d'Olivia pour regarder par-dessus son Iphone et contempler le GPS. 6heures.... C'était rien à vrai dire, à comparé la grandeur des Etats-Unis, mais Serena, Olivia et Nate avaient toujours été habitués à presque vivre les uns chez les autres et prendre un nouveau départ était étrange. Du moins pour elle puisqu'Olivia avait l'air RAVIE de sa nouvelle ici. D'un ton rêveur, Serena crut bon d'ajouter :

- Ce n'est pas si long après tout, je viendrai vous voir en train et vous pourrez venir à la maison quand vous voudrez. Et puis quand tu seras en manque de Barney's, tu n'auras qu'un coup de fil à passer, sauter dans le premier train et on ira dévaliser le magasin, comme avant.

Serena afficha un sourire malicieux, quelque peu rassurée par ses propres pensées. Après tout, ce ne serait pas si terrible ? Elle deviendrait une superstar et Olivia connaîtrait le grand amour. N'était-ce pas ce à quoi elles avaient toujours été prédestinées ? Cependant une silhouette masculine bien trop connue entra dans la pièce et Serena sauta littéralement sur ses jambes interminables et fuselées, quittant l'épaule d'Olivia et son lit, pour étreindre Natie. Le soleil avait rendu ses cheveux encore plus châtains dorés qu'auparavant et son teint joliment hâlé faisait ressortir ses magnifiques yeux verts. Mon dieu, qu'il était beau... Lorsqu'elle le serra dans ses bras et sentit son corps contre le sien, c'était comme si plus rien d'autre n'avait d'importance. Après tout, tout était si naturel entre eux. Contrairement à Olivia, Serena ne voyait pas sa vie comme un film et faisait les choses comme elle l'entendait avec une spontanéité et une fraîcheur qui lui étaient propres, ce qui lui réussissait à merveille. Tout contre Natie, Serena se serait presque vu lui demander dans un murmure si il avait lu sa lettre, tout en sachant que c'était idiot. Voilà pourquoi elle s'abstint et redevint d'un coup la Serena habituelle, toute sa bonne humeur retrouvée grâce à l'apparition de Nathaniel Archibald, le garçon qu'elle avait toujours désiré - et inversement. Attrapant son bras, Serena lui adressa un de ses fameux sourires dont elle avait le secret avant d'enchaîner, enjouée:

- Ce que tu m'a manqué aussi, Natie, c'est bon de te voir ! Serena lâcha son bras après avoir capté un regard en provenance d'Olivia qui en disait long, et enchaîna, toute excitée : Dis Natie, tu sais qu'il y a l'avant-première de 'Diamants sous Canopée' dans deux semaines ? Oliv' m'a dit que vous ne pourriez pas venir, mais il est hors de question que mes deux meilleurs amis me lâchent dans un moment pareil, tu es d'accord, ce serait profondément inhumain. Alors tâche de la convaincre, s'il te plaît. Tu ferais ça pour moi, n'est-ce pas ?


[Han désolée pour la longueur et l'absence d'intérêt xDDD Mais j'suis crevée et ça écrivait tout seul, j'étais passée en mode pilotage auto']

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 28
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Jeu 31 Jan - 15:31

Olivia, assise sur le large lit qui dominait la pièce, regardait ses propres jambes, vaguement dorées et plutôt fluettes, d'un air songeur. Elle était jolie, très jolie, c'était évident, mais Serena l'était encore plus. Olivia ressentait donc une sorte de félicité à l'idée que Nate l'ait choisie. Après moults tergiversations et rebondissements, son coeur avait finalement opté pour Olivia, la seule, l'unique, son amour de toujours. Et elle n'allait pas s'en plaindre. Elle continua à écouter son amie, et ne put que relever sa remarque comme quoi des gens supposément importants seraient présents à l'avant-première. Soit. Olivia raffolait des soirées de charités, des galas et autres évenements dont on pouvait voir les photos à la fin des numéros de Vogue. D'ailleurs, les photographes de l'illustres magasines seraient forcément présents à la première de DSC... Vu sous cet angle, l'idée d'aller à la soirée de présentation du film la tentait bien plus, mais elle se retint d'avoir l'air enthousiaste, conservant tant bien que mal son air glacial et indifférent. C'était aussi ça, Olivia : Sauver la face, encore et toujours, réfléchir à chacun de ses gestes, de ses actions et des ses dires. Elle sentit finalement Serena s'approcher d'elle et regarder au dessus de l'écran de son Iphone, cadeau de Cyrus pour ses 18 ans. Parfois, le gros lard savait se montrer utile. Quoiqu'il en soit, Serena évoqua leurs légendaires après-midi shopping non sans une pointe de nostalgie, et suggéra que les deux amies continuent à se voir pour dévaliser Barneys. Olivia ne put qu'être alléchée par cette proposition. Quoiqu'elle dise, elle avait toujours adoré toutes ces après-midi à arpenter les interminables rayons du magasin le plus chic de New-York. Les séances d'essayages avaient toujours été mémorables, et Olivia aurait pu dresser une liste précise de chacun des achats qu'elles y avaient fait ensemble. Cela lui semblait très loin, et pourtant, à peine un mois auparavant, Serena et Olivia avaient justement consacré une journée au shopping chez Barneys. Olivia avait l'impression qu'un fossé c'était de nouveau crée entre elles deux, malgré l'été formidable qu'elles avaient passé, et ce fossé était uniquement causé par son attitude glaciale et distante. Enfin, Serena était loin d'être une oie blanche, après tout, c'était elle qui avait écrit une lettre au petit-ami de sa meilleure amie, pas Olivia. Finalement, elle n'avait pas à se sentir responsable des tensions entre elles deux, Serena ne cessait de tout foutre en l'air, et elle trouvait exagéré que celle-ci adopte une position de victime.

- Je crois que Barneys a un site d'achat en ligne. Heureusement, je pourrais faire mes emplettes de New Haven, leur malheureux centre commercial provincial ne me suffira pas. Enfin, je reviendrais quand même te voir, à Thanksgiving, genre.

Traduction : Se réunir autour d'une dinde et de purée de patate douce nous suffira, on a pas élevé les cochons ensemble. Ou presque. Olivia avait tendance à se fourvoyer, en pensant cela. Serena et elle avait toujours été les meilleures amies du monde, et qui dit meilleures amies dit moment embarassant et d'intimités partagés. Elle ne comptait pas le nombre de bains qu'elles avaient pu prendre ensemble, la quantité de fois où elles s'était mutuellement venues en aide dans des moments délicats... Bref, elles étaient comme soeur, alors limiter leurs moments ensemble à Thanksgiving, c'était un petit peu exagérer. Mais Olivia n'était pas à ça près. La porte s'ouvrit soudainement, et Nate apparu, majestueux, avec son bronzage sunset, ses cheveux dorés et ses yeux verts émeraude. Il était tout bonnement magnifique, aussi magnifique que Serena lorsqu'elle avait fait son apparition à peine une demi-heure auparavant. Natie se dirigea vers elle et déposa un léger baiser sur ses lèvres. Sa petite bouche sucrée au léger goût de tabac, lui avait manqué, et rien qu'à la sentir contre la sienne, Olivia savait que c'était son Natie. Le sien, rien qu'à elle. Serena vint finalement étrenner son petit-ami, avec la spontanéité qui la caractérisait, et remarqua que chacun d'eux semblait prendre un certain plaisir à se serrer dans les bras. Ce qui n'aurait pas été irritant - ils étaient tout de mêmes amis depuis leur plus tendre enfance - si la godiche blonde qui lui servait de meilleure amie n'avait pas décidé de déclarer sa flamme à Nate. Olivia leva les yeux au ciel, et tourna nerveusement le petit rubis rouge qui ornait habituellement son majeur gauche, avant de répondre :

- Remise du voyage, oui. J'ai une tonne de choses à faire, mais j'aurais quand même un peu de temps à te consacrer... J'ai une petite surprise pour toi. Ne t'attends pas à quoi que ce soit de matériel, c'est mieux encore.

Olivia eut à peine le temps de regarder Nate d'un air joueur et un brin provocateur que Serena reprit la main et enchaîna, priant Nate d'accepter d'aller à sa foutue avant-première. Olivia serra les dents, fixant Nate et Serena successivement, d'un air faussement détendu, rageant intérieurement. Bordel, ce qu'elle était agaçante, avec ses grands sourires et ses mimiques de gamine. Non, vraiment, une année de plus en sa compagnie comporterait autant de désavantages... Que d'avantages.

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Nathaniel Archibald
Gorgeous drug addict | Damn Hot !
avatar

Masculin Nombre de messages : 576
Age : 30
I heart : Olivia, Serena, NY
Humeur : Drug addict
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Dim 3 Fév - 2:57

Même s’il était défoncé la plupart du temps, Nate réussissait parfaitement à savoir quand quelque chose clochait entre O. et S. Et ça ne faisait pas quelques secondes qu’il était chez Olivia que déjà il sentit que l’atmosphère semblait électrique. Pourtant, les deux meilleures amies du monde auraient du être surexcitées à l’idée de se retrouver et de passer leur temps ensemble avant que chacune ne prennent des chemins différents dans genre moins d’une semaine. Voilà, c’est là que le cerveau de Nate arrête de réfléchir, ou tout simplement de fonctionner. Il ne pouvait pas comprendre qu’il était en grande partie l’objet de cette ambiance si peu chaleureuse. Il ne comprenait pas que les filles pouvaient se « battre » pour lui, car en ce qui le concerne, il les adore toutes les 2. C’est peut-être d’ailleurs là le problème Natie, non ? Il ne sait pas vraiment où il en est de ses sentiments, il sait juste qu’il les aime, les 2. Si la polygamie était reconnue et surtout si Olivia était moins possessive, peut-être qu’il aurait pu vivre une merveilleuse vie avec les deux plus belles filles de l’Upper East Side ! Mais ce n’était pas le cas, il était en couple avec Olivia, après X séparations et le double si ce n’est plus de disputes. Et il n’était pas en couple avec Serena alors qu’il ne s’est jamais engueulé avec elle, ou du moins ça n’a jamais été sérieux ni duré bien longtemps.
Passé ce dixième de seconde à penser à tout cela, il s’arrêta aussitôt d’y penser et tenta de se concentrer sur la situation présente, à savoir une Serena hyper heureuse et enthousiaste, et une Olivia qui semble lui réserver une surprise, ce qui effraie un peu Nate. Il aime beaucoup les surprises, mais avec Olivia, il se méfie toujours. Bien sûr, il avait adoré recevoir le pull vert qu’Olivia lui avait offert dans lequel elle avait cousu un petit pendentif en or et en forme de cœur, pour que Nate ait toujours son cœur contre lui. Très romantique n’est-ce-pas ? Lui, il ne savait pas faire de surprise, à part la tromper peut-être. Il lui avait bien un jour amené un cornet de glace à la sortie de son cours de tennis, mais franchement, rien de terrible. Alors là, pour la surprise d’Olivia, à quelques jours de son entrée à Yale, il avait peur ! Mais il pensa tout d’abord à Serena qui semblait si heureuse de le voir, presque soulagée qu’il vienne interrompre son petit face à face avec sa meilleure amie. Lui aussi était heureux, il avait pensé à elle toute la nuit et avait été tellement déçu de ne pas la voir chez elle. Et bizarrement, il l’écouta attentivement. Plus que lorsqu’il se laissait à rêvasser pendant qu’Olivia lui parlait. Ok, il était souvent défoncé, mais elle aussi le saoulait naturellement avec son flot de paroles et ses plans tordus. Au moins là Serena avait parfaitement exposé la situation et Nate n’eut pas besoin de lui demander de recommencer pour qu’il comprenne. Enfin en réalité, si, il n’avait pas compris pourquoi il ne pourrait pas se rendre à l’avant-première du film dans deux semaines. Qu’avait-il à faire maintenant ? Il allait devoir redoubler et rester à NY, alors il pouvait parfaitement passer une soirée haute en couleur avec sa meilleure amie de si longue date qui allait devenir une immense star. Mais en tout cas, il n’était pas étonné du tout qu’Olivia ait parlé pour lui, encore une fois. Certes, c’était souvent utile, étant donné qu’il ne savait jamais prendre de décision en temps normal, mais là, maintenant qu’ils n’allaient plus vivre dans la même ville, il pouvait tout de même décider de son emploi du temps de la semaine prochaine. Il regarda alors tour à tour Serena et Olivia. Il avait l’impression d’être pris au piège, entre son amie d’enfance qui le suppliait de venir à son avant-première et de convaincre Olivia car apparemment elle, n’avait pas réussit à le faire alors que, rappelons le, elles sont les meilleures amies du monde, et de l’autre son adorable petite amie qui semblait vouloir l’acheter en lui promettant une surprise. C’était à celle qui ferait le mieux pour attraper Nate dans ses filets. Un peu trop pour le jeune homme qui du coup ne savait pas comment réagir. Il choisit la spontanéité, après tout, il n’était pas sensé savoir qu’Olivia avait les nerfs après Serena, enfin si, c’était habituel ça en fait, et il se comporta donc en ami envers Serena en lui disant :


- Wahou, c’est vrai que tu vas devenir une star ! En tout cas, je ne raterai ça pour rien au monde, et puis moi, dans 2 semaines, je n’aurai absolument rien à faire, alors compte sur moi pour venir t’applaudir à ta première avant-première !

Il la gratifia d’un immense sourire niais et se tourna ensuite vers Miss Waldorf qui semblait irritée et avait fait une tête affreuse en entendant Nate dire à Serena qu’il viendrait. En effet, en l’espace de quelques secondes, Nate avait oublié qu’Olivia était derrière lui, à le fusiller du regard au cas où il ferait le moindre faux pas avec Serena, et avait donc parlé sans consulter sa chère et tendre … presque femme. Et oui, à même pas 18 ans, ils formaient déjà un vieux couple. Et encore, il n’avait pas encore entendu quelle était la super surprise d’Olivia. Là, la simple vision d’une paire de charentaise au pied d’un rocking chair lui donnerait la nausée. Ne sachant pas encore tout cela, il tenta de rattraper le coup avec les moyens intellectuels qu’il disposait dans ce genre de situation et dit à Olivia tout en la dévorant du regard car elle était drôlement sexy quand elle semblait énervée quand même :

- Tu devrais te reposer et profiter plutôt d’être à NY avec Serena avant de reprendre les cours ? En tout cas, je suis impatient de connaître ta surprise ! Mais j’espère que tu auras un peu plus de temps à m’accorder sur ton planning de fin de semaine…

Le pauvre, s’il savait … lui il avait juste envie de baiser. Pas de déménager à New Heaven. Et histoire de rajouter une couche et de rendre l’atmosphère encore plus invivable, il ajouta avant de s’affaler sur le lit, comme s’il revenait d’un long voyage. Euh oui, en fait, il revenait effectivement d’un long voyage, mais ce n’était sûrement rien comparé à tout ce qui l’attendait par la suite :

- Et dis, pourquoi tu veux pas venir à l’avant-première ? On serait à nouveau tous les 3, les trois mousquetaires ! Tu peux pas renoncer à ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Mar 5 Fév - 14:53

[Bon ce sera court , c'est histoire de faire virer S afin que vous puissiez conclure ^^]


Le fait qu'Olivia agisse parfois comme un véritable garce faisait toujours sourire Serena qui trouvait ça... attendrissant. Oui, oui. Simplement, habituellement, ce n'était pas dirigé contre elle, et là, ça changeait tout. Elle détestait que sa meilleure amie agisse de la sorte avec elle. Pourquoi ? Parce qu'en général, quand votre meilleure amie agit comme la pire des garces, vous pouvez simplement le lui faire comprendre, elle s'excusera et arrêtera. Le problème avec Olivia, c'était qu'elle avait conscience d'agir comme tel, et que pire, elle le faisait consciamment. Serena rentrait rarement dans son jeu puisqu'elle était loin d'être une sale petite peste - il n'y avait rien d'amusant là dedans. Simplement parfois, elle tentait de faire comprendre à sa meilleure amie par une remarque peu agréable, à quel point c'était bas d'agir de la sorte. N'était-elle pas meilleures amies depuis genre, toujours ? Elles avaient fait tellement de choses toutes les deux qu'il serait impossible de les citer. Serena se souvenait particulièrement d'une soirée mémorable, alors qu'elles étaient en seconde. C'était la St Valentin, et Natie était ENCORE leur meilleur ami à toutes les deux. Il les avaient invitées à une soirée chez son capitaine de lacrosse. Serena se souvint avoir proposé à Olivia de faire rougir Natie le plus de fois possible pendant la soirée. Elle avaient toutes deux éclaté d'un rire complice avant d'enfiler les plus petites robes pourpres jamais vu au monde, en oubliant de mettre un sous-vêtement. Pire encore, elles s'étaient dessiné un joli coeur rouge sur leur derrière bien dessiné. Serena avait déboulé à la soirée en criant qu'elles n'avaient pas de culotte, ce qui avait mis Oliv' en rogne. Natie s'était comporté comme l'idiot qu'elles aimaient tant et au lieu de profiter de la vue de leurs robes ultracourtes voletant et dévoilant une vision adorable, il avait préféré s'eclipser avec une pétasse au nom bizarre qui lui avait fait découvrir le shit et avec qui il avait presque perdu sa virginité. Fort heureusement, c'était avec ELLE qu'il l'avait réellement fait. Serena et Olivia avaient été tellemetn dégoûtées qu'elles avaient passé la soirée à danser avec Chuck Bass et ses copains dégueu et à laisser cette fille au crâne chauve les prendre en photos sous toutes les coutures, alcool aidant. Oui, on est insouciante à 15 ans. Tellement que Serena n'avait pas même remarqué Dan, qui avait tenté de lui dire bonjour, genre, toute la soirée. Bref, elles avaient des tas de souvenirs communs et parfois même super honteux, du genre qui leur porterait préjudice si jamais l'une les dévoilait... Non pas que Serena compte raconter qu'elle et Olivia s'étaient un jour embrassé dans un jacuzzi oour que Natie les y rejoigne. Bref. Serena posa ses grand yeux marines dans ceux d'Olivia et soupira délicatement, après sa remarque super garce, ajoutant de son éternel ton désinvolte, cachant que les saloperies qu'elle disait l'atteignait tout de même.

- Et encore, je crois que ce ne sera même pas possible. Ma famille n'assistera plus à la traditionnelle réception de Thanksgiving des Waldorf puisqu'elle se tiendra sur la Côte Ouest, genre. Tu sais à quel point mes parents détestent tout ce qui ressemble de près ou de loin à la Californie...

Serena détestait rentrer dans le petit jeu d'Olivia, mais parfois, chasser sur son terrain était le seul moyen de faire comprendre à Miss Waldorf qu'elle allait trop loin. Merde. Est-ce qu'elle, elle lui disait qu'elle allait devenir une espèce de superstar et que par conséquent elle n'aurait plus aucun temps pour elle ? NON. On a toujours du temps pour ses amis, et si Olivia en était incapable, elle, elle était une bonne amie. Une bonne amie qui rêvait de lui voler son petit copain, certes, mais une bonne amie tout de même. Du moins, c'est ce qu'elle aimait croire. L'arrivée d'un Natie plus magnifique que jamais et qu'elle n'avait pas vu depuis une éternité puisqu'il n'avait rien trouvé de mieux à faire que de s'enfuir sur un bâteau sans elle, redonna le sourire à la jolie blonde, en même temps qu'une bonne dose d'entrain. Serena savait pertinemment qu'avec son sourire innocent et sa moue de petite fille, Natie ne pouvait rien lui refuser. Rien du tout. Et l'avant première était un truc si important pour elle qu'il ne pouvait tout simplement pas la lâcher. D'ailleurs même si Olivia ne venait pas, elle s'en remettrait. Après tout, si elle avait décidé de la rayer de sa vie, soit. Olivia était excessive, mais au fond Serena savait qu'elle l'aimait beaucoup et qu'elle lui finissait toujours par lui reparler, il lui fallait simplement du temps. Après tout, tout le monde ne pouvait pas être si non prise de tête que Serena. Toujours collée contre Natie, sa main fine et gracieuse serrant son bras musclé par le Lacrosse et joliment doré, le visage de Serena s'illumina en entendant sa réponse et le sourire qui se dessinait sur ses lèvres suffisait à lui seul à la rendre superbe. La tête posée contre son épaule, il en manquait peu pour qu'elle se mette à ronronner comme un chaton xD. Euh si, il y avait Olivia et ce serait un énorme manque de décence, puisqu'elle était tout de même dans SA chambre. Adressant un autre de ses sourires éblouissants à sa meilleure amie qui n'avait pas l'air d'approuver la situation, Serena se détacha de Natie et virevoleta, aussi inconstante qu'à son habitude. Après avoir déposé un pimpant baiser sur la joue de Natie et un signe de main suivi d'un clin d'oeil à Olivia, Serena récupéra son sac Chloé qui traînait sur lit de son ami et se dirigea de sa démarche souple et vive vers la porte, les saluant rapidement :

- Bonne rentrée mes chéris ! On se voit à l'avant-première... Vous m'adorez, ne dites pas le contraire.

Ajouta-t-elle en riant, avant de disparaître de leur champ de vision, plus légère que jamais. Laissons à Olivia la lourde tâche d'annoncer à son petit ami son futur à Yale auquel il ne s'attend pas le moins du monde (a)

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 28
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Jeu 7 Fév - 23:20

Lorsque Nate lui suggéra de se reposer avec Serena, Olivia crut exploser. Elle dut faire un effort quasi-surhumain pour ne pas se ruer sur sa meilleure amie, et tirer ses cheveux lisses et blonds. Non, elle n'avait pas envie de "profiter" d'être avec Serena, bordel ! Le seul truc qu'elle voulait vraiment, c'était s'éloigner le plus possible de cette hyène de Van der Woodsen, elle voulait définitivement s'en débarrasser. 10 ans à supporter sa perfection, c'était nettement suffisant, et Olivia avait réellement le sentiment de saturer. Elle ne pouvait plus la voir en peinture, et rien que le fait d'entendre son petit rire cristallin et tout bonnement craquant la mettait hors d'elle. Heureusement, elle disposait d'une force de retenue étonnante, ce qui lui permettait de ne pas se transformer en lionne féroce en leur présence. Bien qu'elle soit capable de le faire. Elle ne répondit pas à Nate, et fit mine de ne rien avoir entendu.
Olivia eut à peine le temps d'enregistrer les informations que Serena disparaissait déjà. Volatile, imprévisible, légère. C'était typiquement du Van der Woodsen, aussi Olivia ne fut-elle pas réellement surprise. Elle était presque blasée, à force. Après tout, elles se connaissaient depuis, genre, leur naissance, et Olivia commençait à connaitre sa meilleure amie vraiment par coeur, si bien qu'elle n'était plus si imprévisible que ça à ses yeux. Olivia n'avait par ailleurs aucune envie de se rendre à cette foutue avant-première. Elle ne voulait pas passer pour la gentille meilleure amie banale de la splendide Serena Van der Woodsen, et enrageait déjà à l'idée d'entendre les paparazzi crier son nom pendant que la splendide blonde sourirait d'un air angélique, parfait en Holly Golightly des temps moderne. Holly était SON héroïne, Breakfast at Tiffany's SON film fétiche, et Olivia rageait à l'idée que Serena puisse s'approprier cela. Elle avait misérablement échoué au casting de Ken Mogul, et bien qu'elle ne puisse s'en prendre qu'à elle-même, et reportait toute la responsabilité de son échec sur Serena. En temps normal, elle ne l'aurait pas forcément fait, mais depuis qu'elle avait lu la lettre de sa meilleure amie à l'intention de Nate, tout ce qui touchait de près ou de loin à Serena mettait Olivia hors d'elle, et tout était bon à l'incriminer. Elle ne put donc réprimer un soupire de soulagement en voyant la silhouette élancée de Serena disparaitre dans l'encadrement de la porte, et en entendant la porte de sa chambre claquer. Elle était partie, enfin. Olivia se retrouvait donc seule avec Nate, son amour de toujours, avec qui elle venait de passer les plus merveilleux jours de sa vie, sur le Charlotte. Olivia, assise sur le lit, attrapa délicatement le bras de Nate pour qu'il s'installe à ses côtés, et déposa un léger baiser à la commissure de ses lèvres. Puis, elle passa lentement la main dans les cheveux dorés de son petit ami, dont les reflets ors ressortaient d'autant plus qu'il venait de passer une semaine au soleil à naviguer. Elle s'approcha de lui de sorte à ce que son parfum - un mélange entre le gel douche senteur Fleur d'Oranger Kiehl's, le shampooing Fekkai, et sa flagrance naturelle - embaume les narines de son petit ami. Olivia savait très bien qu'il était incapable de lui résister, question de féromones.


- Prépare-toi Natie chéri, tu vas tomber à la renverse...

Elle venait de prononcer ces quelques mots dans un léger soupire, murmurant à l'oreille de son petit ami, avant de passer délicatement le doigt sur sa joue, et de reprendre :

- Mon père a appelé le service d'admission de Yale et devine quoi... Tu es admis. On prends le train tous les deux, samedi.

Olivia avait fait sa déclaration sur le ton de la confession, d'un ton étonnamment calme et assuré, comme si cela n'était qu'une vulgaire nouvelle comme une autre, une évidence, quelque chose qui n'avait jamais été remis en question. C'était tout à fait le contraire, par ailleurs, et Olivia s'était tout bonnement démenée pour que Yale accepte son crétin de petit ami. En effet, Nate n'avait rien trouvé de mieux à faire que de fuir la maison de vacances du Coach où il était censé passer l'été à travailler - après la fameuse histoire du viagra -, ce qui avait donc fait enragé le vieux joueur de lacrosse, décidant de faire payer ça à Nate en exigeant un redoublement. Or, cette décision n'était absolument pas de l'avis d'Olivia, pour qui il était totalement exclu que Nate passe une année supplémentaire à Constance, pour une seconde année de terminale. Aussi, sans lui demander son avis, elle avait fais les démarches nécessaires de son côté, et grâce à l'aide bien placée de papa Waldorf, Nate avait finalement été admis. Merci qui ... ?

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Gossip Girl
Gossip Girl | You know you Love me
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 29
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   Jeu 14 Fév - 20:41

Olivia, on peut dire que ta nouvelle a eu l'effet d'une bombe dans le cerveau de Nate. Lui qui avait à peine dormi quelques heures et qui avait sûrement encore une fois un peu trop fumé, ne mit pas plus de quelques secondes pour réaliser ce que sa petite amie lui annonça comme si ça coulait de source, et là où il comprit encore mieux le cauchemar dans lequel il venait d'embarquer, c'est quand Olivia ajouta "On prends le train tous les deux, samedi." Samedi, oui, c'est bientôt, et tous les 2, ça veut dire sans Serena. Pour la première fois depuis des années, Nate sentit quelque chose d'étrange se produire dans son corps. En effet, il eut soudain envie de ... pleurer ! L'évocation du départ dans quelques jours et surtout ce que cela supposait : ne plus voir Serena, provoqua chez lui une réaction chimique qui fit couler de fines larmes, enfin qui se stockèrent plutôt dans ses yeux de défoncé. Mais ne voulant pas perdre la face, c'est avec précipitation qu'il se jetta dans les bras de son Olive chérie, la déshabilla et l'allongea sur le lit, une façon pour lui de ne pas exprimer sa "joie" de venir à Yale avec elle ou du moins qui a été interprété comme tel par la brunette Waldorf, et également de se consoler en se disant qu'au moins, il gagne du sexe quotidiennement en allant vivre avec O. Hey Natie, ne t'a-t-on pas dit que l'université, on y va pour étudier, pas pour baiser ?

_________________
And who am I ? That's one secret I'll never tell.
Xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite impromptue chez les Waldorf-Rose [Olive chérie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite visite Impromptue [ PV Law ]
» Visite impromptue.
» Visite impromptue
» visite chez le gynéco
» Oscar et la dame Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: Around the World :: New York-
Sauter vers: