Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 31 Jan - 1:26

    Les longues heures de vol étaient enfin terminées, Ouf ! Alex' descendait de l'appareil les jambes encore engourdis a force de rester sans bouger . Bien que son père lui est offert, comme a son habitude, le plus luxueux des avions pour ses voyages, il fallut une jeune homme plusieurs etirements pour se sentir bien. Mais passons sur ces détails de confort présent ou non et concentrons nous sur ce qui est important et dans ce cas précis l'arrivée d'Alexander dans cette gigantesque ville de New York. Pour lui ce n'était pas une première car il avait déjà eu maintes occasions de visiter toutes les splendeur de la grande métropole. Ce qui était différent c'est que le voyage de retour pour Londres n'aurait pas lieu cette fois ci puisque le voyage n'était qu'une alte avant de rejoindre New Heaven et d'intégrer l'université de Yale. Si il sortait seul de cet avion c'est parce que sa "chére et tendre Savannah" devait le rejoindre plus tard ici même a New York. Il était partit plus tôt pour faire le point et réflechir un peu avant de changer ses habitutes du tout au tout.
    Après avoir traverser la piste d'atterisage ou sont jet privé l'avait poser, Alex' rejoignit l'acceuil ou une des hôtesse avait déjà preparer ses valises. Un homme puissant on le remarque de suite et on prend soin qu'il soit satisfait a 100% ; ce léchage de bottes Alexander y avait droit tout le jours et n'y pretait même plus attention. Il attrappa ses deux sacs et marcha vers la sortie prêt a commencer cette fameuse quête des taxis a la sortie des aéroports. Pour le voyage le jeune homme n'avait prit le temps d'enfiler qu'un jean assez taille basse pour laisser paraitre son calecon blanc et le rendait très séduisant ; de plus il fesait assez chaud pour ne pouvoir porter qu'un tee-shirt blanc également et une chemise noire laissée ouverte. Sa paire de lunettes de soleil sur le nez il posa une de ses deux valises et leva la main en voyant arriver un taxi juste devant lui. Par chance il s'arrêta net et Alex' pus installer ses deux sacs dans le coffre avant de s'installer a l'arrière du véhicule. Il donna l'adresse de son hôtel au conducteur et se mit a l'aise sur le siège qui était, au passage, evidemment beaucoup moins confortable que celui du jet.
    L'engin démarra et le jeune homme posa doucement sa tête contre la vitre de la voiture. Les paysages défilaient devant ses yeux et il reconnaissait sans problèmes ce qu'il avait put voir dernierement alors qu'il s'était rendu a New York pour l'exposition des oeuvres d'un de ses amis. Pourtant au milieu de tous ces souvenirs Alexander ne pouvait pas s'empecher de penser à Savannah et à sa récente tentative de sucide. Il se demandaitcomment il avait put être assez idiot pour ne pas remarquer qu'elle allait si mal. Certes toutes ces histoires avec son père prenait une grande place dans son esprit mais il tenait enorment a Savannah et pour lui c'est essentielle de veiller sur les gens qu'on aime.Le fait de l'avoir laisser ne l'enchantait pas forcement mais elle avait insister et c'était surement bien mieux de faire le point chacun de leur côté, après tout ce n'était que pour quelques jours. La voiture entrait à présent dans la ville en elle même et arrivait a proximité de Central Park. Ce parc mythique avait toujours été le point de repère d'alex' pour se repérer dans cet enfer de circulation. L'hôtel du jeune homme se trouvait juste a côté de celui ci et il serait donc plus facile pour lui de ne pas se perdre dans la ville.
    Le chauffeur prévint Alex' qu'ils étaient arrivés a destination et le laissa donc devant le batîment avec ses deux sacs. Le jeune homme entra dans le luxueux hôtel que son père avait specialement payer pour lui et evidemment pour l'arrivée prochaine de Savannah. Il n'avait vraiment pas lésiner sur les moyens encore une fois mais Alexander n'avait pas envie de penser au stratagème qu'avait put manigancer son chère papa. Il récupéra les clefs de sa chambre a l'acceuil,pressé de s'installer et de pouvoir aller faire un tour dans le centre ville. C'est les clefs en main qu'il entrait dans l'ascenseur suivit d'un employé qui lui portait ses bagages.Direction le dernier étage et la chambre 388 ! Une fois les valises déposées l'employé s'en alla en laissant seul Alexander et avec les 20 dollars en poche que ce dernier lui avait donner. La chambre était magnifique mais Alex' n'avait pas envie de s'enfermer par une si belle journée, il se recoiffa rapidement dans la salle de bain et décida qu'il rangerait ses affaires plus tard avant de descendre a la reception, de rendre sa clef et de sortir. A peine fut il dehors qu'une jeune femme blonde assez pressée le heurta. Il se recula à peine et s'escusa auprès de cette dernière de son accent tellement craquant :


    - Oh Je vous prie de m'escuser je ne vous avais pas vu arriver !


[A toi d'jouer ma prof' =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 31 Jan - 2:29

Serena commençait déjà à se lasser d'être une - future - star de cinéma. En fait, il n'y avait rien de marrant à ça. A la limite pour une midinette débarquée de sa campagne, ça devait être un véritable conte de fées, mais pour une fille comme elle, qui est habituée à tout posséder sans même l'avoir désiré, c'était tout simplement aussi lassant que tout le reste. Oui, elle était extrêmement volubile. Et le fait de tout avoir sans même le vouloir n'arrangeait rien. En effet, elle n'avait jamais besoin de faire le moindre effort pour obtenir quoi que ce soit. Pire encore, la chose en question lui tombait souvent dessus brutalement, avant même qu'elle l'ait envisagé, ce qui faisait d'elle typiquement la fille qui se laisser porter par les évènements, au lieu de réellement les décider. Après tout, elle n'avait jamais souhaité tourner dans une superproduction de Ken Mogul. Elle était simplement venue chercher Olivia qui auditionnait et s'était contentée d'être elle-même, et d'asseoir sa ravissante silhouette sur un tabouret de bar confortable tout en s'allumant une cigarette, tout en naturel et en spontanéité. A défaut de la ressemblance physique - Olivia la battait à plate couture - Mogul avait dû discerner en elle le côté mutin et extraverti d'Holly, bien moins rigide qu'une Miss Waldorf. Bref, ce jour-là, Serena devait se rendre à une énième conférence de presse et pour une fille qui avait autant besoin de distraction qu'elle, c'était un exercice périlleux puisque Mogul était méga autoritaire et qu'en plus, jour après jour, les journalistes posaient inlassablement les mêmes questions idiotes auxquelles elle avait déjà répondu. Cependant, elle était toujours aussi enivrante et tous ces rapaces s'en allaient toujours autant séduit par son charisme sans qu'elle n'y soit pour rien. La preuve ? Aujourd'hui, elle n'était vêtue que d'un simple jean même pas slim Seven for all mankind bien trop délavé après moults lavages et un marcel blanc tout doux American Vintage. Des ballerines Repetto aux pieds et un It-bag pour compléter la tenue, mais c'était tout. Et pourtant, grâce à son peau continuellement doré et à son attitude à la fois mutine et désinvolte, Serena irradiait. Sans même le vouloir. Une fois encore, les journalistes l'avaient assaillis de question alors que la première du film n'avait même pas encore eu lieu. Une fois encore, elle s'était contentée de sourire et de rejetter à intervalles régulières ses longs cheveux blonds derrière ses fines épaules, fidèle à elle même. Et, comme à son habitude, avait tenté de se faufiler le plus rapidement du monde vers la sortie, pour éviter qu'un journaliste peu farouche l'accoste pour lui offrir des compliments à n'en plus finir. Les compliments, elle y était hermétique à vrai dire, tant elle y était habituée. Marchant gracieusement jusqu'à la sortie - on aurait presque dit qu'elle voletait à quelques centimètres du sol tant son pas était feutré - Serena réussit à atteindre la sortie plus vite que prévu et se mit à marcher rapidement, respirant l'air frais et fermant les yeux pour apprécier le léger vent qui lui fouettait le visage, et rendait l'air plus respirable. Perdue dans ses pensées - et surtout réflechissant au fait que si Natie et Olivia partaient tous deux à Yale, ce serait carrément plus amusant de les rejoindre au lieu de rester ici à tourner la suite d'un film alors qu'elle n'était même pas sûre que c'était ce à quoi elle se destinait - Serena percuta de plein fouet quelqu'un, ce qui lui remit les idées en place. Pas agacée pour un sou, elle leva ses yeux d'un charmant bleu foncé sur ceux d'un garçon tout ce qu'il y avait de plus charmant et elle laissa même échapper un rire cristallin face à la situation. Oui, c'était du Serena tout craché. La fille qui pouvait rire pour un rien, plonger dans une fontaine si l'envie lui prenait ou se rouler dans la neige à Central Park. Elle avait ce côté femme-enfant très développé qui faisait tout son charme. Ecoutant le garçon s'excuser, elle esquissa un sourire mutin tout en pensant qu'à l'écoute de l'accent si distingué qu'il avait, il était Anglais:

- Ne t'en fais pas ce n'est pas grave. D'ailleurs, c'est moi qui t'ais carrément bousculé. Tu crois que je pourrais me faire pardonner avec un bon café ?

Oui Serena entamait les discussions avec une sociabilité certaine et une désinvolture touchante et intriguante qui lui était propre. Et re oui, elle tutoyait facilement, détestant tout ce qui était convenu, guindé ou trop conventionnel.

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 31 Jan - 14:46

    Dés que la jeune femme se releva devant lui, Alexander ne put s'empêcher de remarquer son regard magnifique bercé par ses yeux bleus lagons. Il fut instantannement plongé dans ce spectacle magnifique et affichait en retour un sourire tout à fait charmant. Le jeune homme écoutait sa nouvelle rencontre lui présenter a son tour ses excuses et en profitait pour l'observer discretement.C'était une très jolie femme avec de longs cheveux blonds très legerement ondulés. Ce qui troublait certainement le plus le garcon était bien ses yeux bleus dont il ne pouvait détacher son propre regard. Il remarquait tout de suite de la part de la jeune femme une certaine sociabilité qui l'avait amener à inviter Alex'. Evidemment se trouvant seul dans une si grande ville que New York il ne pouvait pas refuser ca à cette nouvelle rencontre inattendue mais tout a fait charmante. Il esquissa à nouveau un très leger sourire qui laissait apparaitre ses dents blanches et très bien alignés et le rendait encore plus charmant aux yeux de la jeune blonde. Ayant décider d'accepter la proposition tout a fait charmante de cette jeune femme,Alexander lui répondit tendrement :

    - Oui je serais ravie d'aller prendre un café même si je t'ais déjà pardonner !

    Il l'avait tutoyer comme elle n'avait eu aucun mal a le faire précédemment et à vrai dire il préférait ca. Les deux jeunes gens entamèrent ensemble la marche en direction d'un café.En vérité Alexander suivait plutôt la jeune femme a travers une ville qui lui était, malgré quelques visites dans celle ci, plutôt inconnue. C'était assez étrange de sa part mais Alex' n'arrivait toujours a sortir Savannah de son esprit.Il se fesait un sang d'encre pour elle et aurait donner n'importe quoi pour être avec un juste une seconde et voir si tout va bien pour elle. Certes il était venu ici pour se détendre mais il était presque persuadé qu'elle ne quitterait pas sa tête un seul instant jusqu'à ce qu'elle le rejoigne. Il devrait s'y faire il avait eu trop peur pour elle et apprehendait tellement une récidive de sa part qu'il s'était promis de prendre soin d'elle. Pour le moment il aimerait pouvoir se détendre et cette nouvelle recontre était surement le meilleur moyen pour ca et tombait juste au bon moment pour le jeune homme. Il finit par se rendre compte d'un tout petit, d'un infime problème par rapport a cette rencontre inattendue,il ne connaissait même pas son prénom et entamait donc la conversation en se présentant avec un sourire des plus charmant :

    - Aufaite je suis Alexander,Alexander Wilson mais pour les amis je préfére Alex' !


[Désolé j'étais en manque totale d'inspiration c'était une catastrophe '-_- J'ai fais un post pas beau mais j'suis sure tu m'pardonneras =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 31 Jan - 16:37

[Mais naaan, c'est très bien *donne un bon point*. Moi ça risque d'être autre chose, y'a que le soir que j'ai un minimum d'inspiration xD]

Serena afficha un sourire délicieusement amusé à la remarque du garçon dont elle ignorait encore le nom. Evidemment qu'il lui avait pardonné, qui aurait pu en vouloir plus de cinq secondes à une fille aussi adorable ? Personne. Comme personne ne pouvait réellement lui résister très longtemps. Mais ce qui rendait Serena à la fois si touchante et si agaçante c'est qu'elle avait l'air de ne pas se rendre compte de l'effet dingue qu'elle produisait sur les autres et qui motivait régulièrement la jalousie de sa meilleure amie, aussi belle et intelligente soit-elle. Et fort heureusement pour elle, puisqu'une fille consciente de ses charmes devenait souvent au mieux une personne détestable prétencieuse et hautaine et au pire, une véritable catin. Pas très reluisant en effet. Serena ôta une mèche dorée de son visage aux traits parfaits tout en dévisageant discrètement le garçon qui l'accompagnait. Elle s'était toujours plus ou moins vanté d'être une excellente juge de la Nature humaine - sûrement parce que contrairement à tous les gosses pourris gâtés de l'Upper, elle était supertolérante et ne jugeait jamais les gens avant de les connaître. Et là, du peu qu'elle voyait du garçon, elle avait l'impression qu'il était du genre adorable et hyper attentionné. Il avait un sourire craquant et des traits fins et aristocratiques, bref, le charme British dans toute sa splendeur. Sans réellement réfléchir - oui elle était plutôt impulsive et irréfléchie - Serena lui prit la main pour le guider rapidement à travers les rues bondées des beaux quartiers, à la recherche d'un café. La jolie blonde avait d'abord pensé au Jackson Hole, un endroit où elle et Olivia avaient passé un nombre d'heures incalculables autour d'un bon café bien serré et accompagné de divines pâtisseries, vêtues de leur uniforme de Constance. Simplement, l'endroit était toujours squatté par des parasites tels que Kati, Isabel & Rain, les commères de l'Upper, et Serena préférait éviter de s'afficher devant elles, étant persuadé qu'elles tâcheraient de prendre une photo le moins discrètement possible tout en ricanant afin d'envoyer des rumeurs fausses et sordides à la Gossip Girl, puisque là était leur principale occupation. La belle blonde se souvenait très bien de la rumeur de MST et de coucheries en tout genre qui avait circulée à son retour, l'année dernière, motivée par des envieuses de leur genre. Oui, c'était pathétique... Simplement elles avaient fini par se calmer puisqu'elle ne semblait pas du tout le moins atteintte par ces coups bas. Se faufilant avec entrain au milieu de la foule grouillante traînant derrière lui le garçon à qui elle poserait bientôt des tas de questions - adorant faire connaissance - Serena finit par piler devant le Starbucks qui faisait face à Sheep Meadow, une partie de Central Park. Certes, ce n'était pas ce que l'on faisait de plus chiquissime, mais elle avait des goûts très simples et adorait l'ambiance cosy qui s'y dégageait. Se retournant vers le garçon d'un demi-tour à la fois naturel et gracieux, Serena s'apprêtait à lui demander si le Starbucks lui convenait, mais il prit la parole en premier, se présentant. Donc il s'appelait Alexander... Intéressant. Affichant un sourire espiègle, Serena lui tendit la main, comme pour se moquer gentiment des convention et lâcha à son tour, de son ton à la fois mutin et désinvolte:

- Enchantée Alex. Moi c'est Serena.

Comme à son habitude, la jeune femme se présentait le plus simplement du monde, omettant toujours d'ajouter son nom de famille, ce qu'elle trouvait bien trop pompeux. Oui, elle était comme ça, elle détestait les contraintes et tout ce qui était trop guindé. Poussant la pote du Starbucks accompagnée d'Alexander, ses yeux bleus marine s'agrandirent comme ceux d'une enfant lorsqu'elle aperçut le muffin au chocolat blanc qui l'attendait sagement. S'approchant du comptoir afin de commander, elle se retourna vers Alexander et ajouta, accompagné d'un clin d'oeil taquin :

- J'espère que tu aimes Starbucks ? Sans même attendre sa réponse, Serena toujours aussi virevoletante se retourna vers le vendeur à qui elle adressa un sourire chaleureux Alors pour moi ce sera un frappuccino caramel sans café mais avec une montagne de crème fouettée et... un de ces délicieusx muffins au chocolat blanc. Et puis ajoutez...

Serena pressa la main d'Alexander pour qu'il choisisse et elle sortit un billet de vingt dollars afin de régler leur commande, avant de se laisser choir gracieusement dans un des canapés super moelleux du café, un gobelet à son nom dans les mains et son muffin posé sur la table base. S'asseyant confortablement en tailleur sur le canapé - ce qui aurait fait lever les yeux au ciel à sa chère mère - Serena but une gorgée de sa boisson aussi sucrée qu'elle était gelée - là c'est son frère qui l'aurait gentiment taquiné, lui qui était aussi accro aux bons restau' qu'elle à la malbouffe - et adressa un joli sourire à Alexander, se retenant de lui poser tout un tas de question hyper impolies et se contentant d'une simple question, lancée d'un ton enjoué:

- Alors qu'est-ce qui t'amènes à New York ? Des vacances tardives ? En tout cas si tu as besoin d'un guide, n'hésite pas je connais la ville comme ma poche. Enfin, en même temps, j'y suis née...

Ajouta-t-elle en riant.

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 31 Jan - 17:48

    Il fallait avouer que la jeune femme était tout a fait le genre de personne qui attirait notre jeune Alexander la plupart du temps. Plus le temps avancait et plus il retrouvait sur son visages des traits fins et doux qui l'a rendait particulièrement mignonne. A peine les deux jeunes gens avaient ils commencer a faire quelques pas ensemble que Alex' sentit la main de la jeune femme attrapper la sienne et l'entrainer au milieu de la foule de New Yorkais qui s'entassaient sur les trottoirs de l'Upper. Sûrement a la recherche d'un café,la jeune femme marchait rapidement et avec beaucoup d'assurance dans ces rues completement inconnues a Alex' qui préférait se contenter de sourire et de se laisser entrainer en silence. Il s'étonna qu'elle ne s'arrête pas au premier café qu'il croisèrent et dont le nom "Jackson Hole" ornait la devanture mais ne fesait aucun commentaire et laissait faire celle qui avait bien prit les rennes dans cette histoire. Trainé par cette jeune fille avec qui il pourrait bientôt faire connaissance autour d'un bon café et peu être d'une petite gourmandise chocolatée, Alex' esseyait, sans beaucoup d'espoir, de reperer où il se trouvait. Les gens défilaient sous ses yeux sans qu'il ne puisse savoir ou il est et surtout ou il va. C'était assez amusant comme situation et bizzarement il avait assez confiance en cette jeune femme pour se laisser trainer comme ca. C'est finalement après un long voyage au milieu de rues inconnues que les deux jeunes gens arrivèrent devant le celebrissime Starbucks Coffee ou plutôt l'un des célébrissimes de cette chaine mondiale. Heureusement Alexander pouvait enfin prendre un peu le temps de regarder autour de lui et reconnaissait evidemment Sheep Meadow qui était une partie de son chère Central Park, juste en face du café ou ils s'étaient arreter. Le jeune homme avait toujours adorer le café qu'on servait ici et esseyait de s'y rendre au moins une fois quand il avait l'occasion de venir ici. Une fois arreter la jeune femme se présenta a la suite d'Alex'. Serena .. Ca sonnait bien et aussi logique que ca puisse être ce nom lui allait vraiment bien ! Ce sourire espiègle qu'elle lui affichait a la suite de ca en lui tendant la main, Alexander lui en affichait un égal et serrait cette fine main accompagné d'un léger rire assez nerveux mais charmant il faut avouer. Ils entrèrent ensemble dans le Starbucks et le jeune homme remarqua de suite que Serena était assez gourmande en observant le regard qu'elle jetait sur les patisseries étalées près du comptoir.Evidemment elle se précipita pour commander et encore une fois le jeune homme l'a suivit et afficha un très large sourire face a son clin d'oeil et a sa question auquel il n'eut même pas le temps de répondre xD. Il l'écoutait patiemment et se plongea dans ses pensées avant d'étre remuer par Serena qui, en serrant sa main, lui rappelait que c'était a son tour de passer sa commande.Il lancais donc au caissier d'une voix calme :

    - Pour moi ca sera la même chose mais laisser juste tomber le muffin aux pépites de chocolats ! Merci !

    Alexander s'appretait a poser un billet afin de regler l'addition qu'il cherchais en farfouillant dans la poche arrière de son jean mais Serena dégaina plus vite que lui et il ne put pas contester qu'elle était déja assise et installée sur une table derrière lui a l'attendre. Toute cette energie que Serena dégageait plaisait enormement à Alex' et il ne pouvait s'empêcher de sourire en voyant cet eternel sourire accroché aux charmantes lèvres de la jeune femme. Il s'en alla enfin là rejoindre et esperait que cette fois ci il pourrait certainement faire connaissance. Assis en face d'elle il pouvait contenpler cet adorable sourire qu'elle lui offrait et ne se gênait pas pour lui en faire un des plus charmants a son tour. il était impatient de faire sa connaissance mais détestait être brusque et ne poserait donc pas toutes sortes de questions qui ne lui regarde pas avant d'avoir pus parler un peu avec Serena. Il ria legermeent a la remarque de la jeune femme et lui répondit d'un ton tout aussi enjoué et evidemment toujours plombé par son accent :

    - A vrai dire j'aurais bien accepter cette visite de ta part mais je ne reste pas longtemps ici ! Je suis la pour quelques jours avant de rejoindre l'université de Yale à New Heaven ou je vais étudier cette année !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Ven 1 Fév - 16:36

Serena était plutôt contente du tournant innatendu que prenait sa journée. A vrai dire, la belle blonde se lassait particulièrement vite et fuyait la routine plus que quiconque. Elle aimait se dire aventureuse, le genre de personnes capable de partir faire le tour du monde avec un garçon craquant qui lui aurait dit "je t'aime" sur un coup de tête, vêtue d'un short kaki affreuse de baroudeuse et qui reviendrait magnifiquement bronzée et musclée. Bon d'accord, faire connaissance avec un garçon super canon dans un Starbucks dans son quartier qui plus est n'avait rien de très aventureux ni rien, mais ça avait tout de même cassé sa routine, puisqu'officiellement, Serena était censée rejoindre Mogul et son premier rôle masculin dans un de ces clubs hyper privés où il fallait genre se damner pour avoir accès à leur piscine sur le toit. Et honnêtement, même si l'idée de se faire dorer dans un super bikini Missoni en haut d'un immeuble en sirotant des cocktails divins avait son charme, savoir que ce n'était qu'une fioriture guindée où elle discuterait promo & nouveau volet avec une poignée de gens importants avait tendance à devenir de suite moins amusant. A vrai dire, Serena se sentait bien plus à l'aise confortablement installée dans un canapé moelleux, en tailleur et sa tête joliment penchée en signe d'attention reposant mollement sur sa main, un éternel sourire aux lèvres. Elle n'avait toujours pas touché à son muffin mai s'amusait à y ôter conscienscieusement les pépites de chocolat blanc afin de les laisser fondre dans sa bouche. Serena avait lu quelque part qu'Angelina Jolie s'autorisait comme petit plaisir uniquement les pépites de chocolat d'un cookie et avait trouvé ça tout bonnement rididcule. Après tout, le but d'une vie, c'était bel et bien de se faire plaisir, non ? Sinon où était l'intérêt ? Comme quoi on pouvait très bien être une star soit disant heureuse et s'empêcher de vivre. Est-ce qu'elle s'empêchait de vivre ? Non. Etait-elle énorme pour autant ? Re non. Evidemment, Serena omettait de penser que tout le monde n'avait pas son génial métabolisme, qu'elle tenait sûrement de son aristocrate Anglaise de mère, toujours aussi fine et gracieuse qu'une danseuse étoile, malgré deux enfants. Une gorgée de frappuccino plus tard, Serena reposa ses magnifiques yeux bleus marine sur Alexander et son regard s'obsurcit un court instant en l'attendant parler de Yale. Su-per. Fallait-il que la seule personne craquante et adorable qu'elle rencontre lui parle du sujet qu'elle souhaitait bannir à jamais ? Apparemment, oui. Voilà pourquoi Serena entortilla délicatement une mèche dorée autour de son index fin comme pour masquer sa gêne - rien de son attitude ne faisait ressentir la gêne, mais au contraire, la coolitude incarnée - tout en répondant plutôt mollement, son entrain légendaire quelque peu envolé:

- Oh, je vois. Toi aussi tu vas à Yale...

A vrai dire, cette remarque était presque plus destinée à elle même qu'à Alexander. Mordillant doucement sa paille plus qu'elle ne buvait sa boisson, Serena soupira délicatement, ayant bien conscience de s'inventer des problèmes existenciels alors qu'elle avait une vie parfaite, sans même le vouloir. A vrai dire, elle avait été acceptée dans tous les facs où elle avait postulé malgré un manque évident de motivation et avait le choix entre : aller étudier dans l'université prestigieuse de Yale ou bien rester à New York, tourner la suite de Diamants sous Canopée et continuer à devenir la star qu'elle avait toujours été. Oui, quel dilemne en effet. A vrai dire, Serena savait que les cours allaient l'ennuyer puisque de toute façon elle était si inattentive et volubile qu'un prof barbant ne pourrait jamais retenir son attenion. De plus, contrairement à Olivia, Serena n'avait pas de réelle motivation ni de réel but, puisqu'elle avait tout ce qu'elle souhaitait avant même de l'avoir formulé. Voilà pourquoi, elle comptait sûrement rester à New York, et tourner ce film. En plus, Natie n'avait pas eu son diplôme et elle savait pertinemment qu'Olivia rencontrerait des tas d'étudiants sexy et intellos et qu'elle comprendrait qu'en réalité, son petit ami lui avait toujours été destiné. Peut être s'excuserait-elle même de s'être mise en travers de leur chemin aussi souvent, non ? Mais, oui, on nage en plein délire là. Bref, simplement, Olivia avait fait en sorte que Nate soit tout de même admis. Et ça changeait tout. De plus, celle-ci lui avait très bien fait comprendre que la voir ne faisait pas partie des projets de sa nouvelle vie.... Serena savait que sa meilleure amie avait un potentiel de garce fort développé et s'en amusait souvent, mais pas lorsque ledit potentiel était dirigé... contre elle. Bref, elle ne savait plus trop quoi faire, sachant que son grand frère chéri lui aussi, partait pour Yale. Elle risquait de se trouver bien seule à NY puisque même des enfoirés dans le genre de Chuck Bass y avait été acceptés... Sentant qu'elle agissait supermal vis à vis d'Alexander, Serena releva la tête de sa boisson et afficha un sourire désinvolte, se reprenant, tout en haussant délicatement ses fines épaules dorées.

- C'est une bonne fac, en tout cas, je ne dirais jamais le contraire. C'est juste que presque tous mes amis y seront aussi, et que moi, je vais sûrement rester à New York... Enfin, je ne sais pas trop, ce n'est pas évident et je doute que ça t'intéresse à vrai dire. Qu'est-ce que tu comptes étudier là bas ?

Comment sauver la face, leçon 1

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Ven 1 Fév - 17:46

    Alexander ne se plaignait pas de cette nouvelle rencontre et bien au contraire. Le jeune anglais commencait a croire qu'il ne passerait peut être pas tout son temps seul en attendant sa fiancée qui devrait le rejoindre un peu plus tard dans la semaine. Il déposa ses deux mains autour de la tasse chaude de frappuccino qu'il avait poser juste devant lui sur la table de bois du café. Il baissa son regard sur la couche de mousse blanche et fut, comme a son habitude, plongé dans ses pensées. Il ne se passait pas une heure sans que le jeune homme se retrouve "dans la lune" comme on le dit souvent. De caractère rêveur on lui reprochait très souvent ce manque d'attention que son père qualifiait même d'impoli. Il avait sûrement raison encore une fois et c'est pourquoi Alexander fesait de reels efforts pour eviter une énième raison qu'on lui fasse des reproches. Il s'attarda donc a observer Serena qui separait une à une les pépites de chocolats du muffin avant de les déposer délicatement dans sa petite bouche fine. Etrangement après lui avoir fait part de sa prochaine rentrée à Yale la jeune fille changeait légerement d'attitude et semblait ailleurs. Même la réponse qu'elle me donnait était brève et sans aucun entrain. Peut être avait il dit ou fait quelque chose qu'il ne fallait pas et qui avait troubler Serena. Si c'était la cas Alexander aurait reellement l'impression de tout rater en ce moment. Depuis la récente tentative de sucide de Savannah et avec la pression permanente que son père excercait sur lui, le jeune homme perdrait chaque jour un peu plus sa confiance en soi. En temps normal peu touché par les reflexions de son père, Alex' commencait à croire que en fin de compte son père avait raison et qu'il n'était bon a rien faire. Du côté de Savannah il esseyait du mieux qu'il pouvait de l'a sortir de son esprit ma la hantise qu'elle refasse une bêtise ne le quittait pas et il ne pouvait s'empecher de craindre le pire. Normal après une tentative de ce genre n'est ce pas ? Alex' remua sa boisson en tournant sa cuillère dans sa tasse ou était inscrit le nom de cette célébre chaine de cafés. Qui n'a jamais vu ce sigle d'ailleurs ? Etrangement le jeune homme n'avait pas faim alors qu'en temps normal il aurait put engloutir un de ces muffins qui paraissaient si tendres et moelleux mais l'appétit n'y était pas. En observant Serena il remarqua qu'elle semblait toujours ailleurs et tourmentée par je-ne-sais-quoi. Il ne se demanda pas plus longtemps ce qui lui arrivait lorsqu'elle leva la tête avec un sourire qui semblait legerement forcé et m'expliqua que ses amis iraient eux aussi à Yale. Aurait elle du regret de se retrouver seule à New York ? Après tout c'était plutôt normal si elle apprehendait ca. Alexander lui répondit donc d'une voix toujours aussi douce et en passant sa main dans sa nuque pendant un instant :

    - Si bien sur que ca m'interesse ! Enfaite je dois t'avouer que je n'étais pas censer étudier là bas mais j'ai .. je vais suivre une vieille amie ! avoua t'il en baissant legerement le regard Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais qu'est ce que tu comptes faire si tu restes seule à New York ?

    Ajouta Alex' en recommencant a remuer machinalement sa cillère à l'intérieur de sa petite tasse.Rester seule dans une si grande ville alors que nos amis sont ensemble dans une université à des centaines n'est sûrement pas quelque chose de vraiment attrayant. Le jeune homme releva tout de même la tête un instant pour afficher un de ses charmants sourires à Serena. Il ne parlerait evidemment pas de cette histoire de sucide à la jeune femme pour un soucis de confiance peut être ou seulement parce que les parents de Savannah n'avait parler de ca a personne de peur de voir leur réputation "s'affaiblir".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Dim 3 Fév - 3:18

[Ca va être méga court mais j'ai plein d'excuses (a) J'ai mal à la tête, j'suis crevée, j'ai bossé toute la journée et j'ai deux topics à faire avant de sortir - sans en avoir envie qui plus est xD. Bref, j'tente de faire court mais de qualité tout de même Rolling Eyes ]


Serena détestait être perdue dans ses pensées ou avoir l'air soucieuse puisqu'elle était celle qui allait toujours bien, celle qui avait la vie parfaite et rêvée, celle que toutes les filles désiraient d'être. Par conséquent, elle n'avait pas le droit d'être triste, elle devait toujours aller bien, relever la tête et afficher son sourire mutin, à la fois charmeur et audacieux, pour étaler toute sa perfection qu'elle n'avait pas demandé aux yeux du monde. En réalité, Serena se contentait d'être elle-même, mais elle était si peu habituée à avoir des problèmes que face à eux, elle ne savait nullement comment réagir. Soyons honnêtes : ses parents sont un couple solide et glamour et contrairement à Olivia, son père ne s'est pas auto-proclamé gay du jour au lendemain, même si, entre nous, Serena l'avait immédiatement compris la première fois qu'elle avait vu son 'partenaire', Gilles, aux sports d'hiver, à Sun Valley. On aurait presque dit qu'il avait passé toute sa vie à se faire bronzer au bord de la Méditerrannée, à porter des fringues de créateurs sublimes et à boire du bon vin. N'importe qui en serait tombé amoureux. Simplement, tâchez de faire part de votre superbe ouverture d'esprit à Olivia, et vous serez reçus. Ah ah. Bref, pour continuer dans la lancée, elle avait un frère canon, génial et assez attentionné pour lui offrir des fêtes d'anniversaires mémorables avec tous ces copains plus âgés et craquants, elle était toujours d'une beauté saisissante sans même faire d'efforts et portait parfois les fringues les plus usées et peu reluisantes qu'elle pouvait trouver, sans entacher nullement son aura. Enfin, elle était genre, la seule fille dans tout NY à avoir déjà tourné dans un film, participé à un défilé de mode - vêtue d'un t-shirt 'I love Aaron', son flirt du moment - eu son propre parfum, fait des photos de mode et avoir été acceptée dans genre toutes les universités de la Ivy League. Pour toutes ses raisons, Serena se devait tout de même d'être heureuse, sinon ce serait le comble pour toutes ces personnes qui la détestaient et la jalousaient à mort. Rien que pour leur faire plaisir (a) elle se devait d'être heureuse en permanence, virevoltante et audacieuse. Le genre de personne qu'on admire et qu'on rêve d'imiter, sans pour autant oser réellement, et sauter le pas. Alors qu'il fallait simplement se laisser aller et vivre sa vie sans penser un seul instant qu'on allait être jugée. Cependant, le sujet Yale était bien frais aux yeux de la jolie blonde et tout ça lui mettait sérieusement le cafard. Enfin non. Le cafard c'est quand on a grossi ou alors qu'il pleut toute la journée, c'est tout. Là, elle était simplement triste, comme le disait très justement Holly Golightly, la sublissime. Serena n'était pas bordeline, mais elle était si rarement triste que lorsque ça arrivait, elle avait du mal à refouler les larmes qui montaient, rendant ses yeux d'un beau bleu marine encore plus foncés. C'était presque un reflexe naturelle qu'elle n'essayait même pas de cacher puisque ça la rendait d'autant plus touchante. Elle se souvenait très bien avoir pleuré lors de son voyage à Sun Valley avec le nouvellement homo' Mr Waldorf tandis qu'Olivia étalait son nouveau bonheur parfait avec Nate sous son nez. Elle était montée dans la salle de réception et avait observé tous ces très vieux couples ridés danser la valse d'une façon à la fois triste et gracieuse. Serena avait eu l'impression d'être - à l'intérieur - encore plus vieille qu'eux, alors qu'elle n'avait que 15 ans et demi à l'époque. C'était à partir de ce jour là, lorsque le barman presque centenaire avait refusé de lui servir un verre de vodka et qu'elle avait regardé toutes ces personnes danser comme si le monde avait disparu autour d'eux qu'elle avait décidé d'être toujours joyeuse et audacieuse. Serena releva sa tête bien faite et sortit de ses pensées, reprenant un air intéressé lorsqu'Alexander lui avoua que lui aussi, n'était pas censé étudier à Yale, mais qu'il y rejoignait une vieille amie.

- Ah oui ?

Lança-t-elle d'une voix attendrissante, se mordillant délicatement la lèvre pour ne pas poser les milliers de questions qui lui brûlaient les lèvres. Peut être que comme elle, Alexander se rendait à Yale pour suivre sa meilleure amie d'enfance hyper exigeante et qui faisait de sa vie un film dont elle était l'héroïne, même si rien ne se passait jamais comme elle l'avait prévu. Peut être que lui aussi ne savait pas vraiment quoi faire de sa vie et attendait simplement un déclic pour savoir si il devait devenir une superstar, ou un élève studieux. Non ? Comment ça, non ? D'accord peut être s'emballait-elle légèrement. Mais très légèrement alors. Retrouvant rapidement sa gaieté naturelle, Serena mordit d'une façon innocente tout à fait adorable dans son muffin, avant de s'essuyer propement la bouche avec sa serviette, comme une enfant bien elevée l'aurait fait. Elle adorait le fait qu'Alexander s'intéresse à sa vie sans la connaître et ses grands yeux bleus malicieux le regardaient intensément. Elle ne savait pas si elle lui faisait confiance ou non, à vrai dire, mais le fait était que Serena était une irréfléchie née, qui parlait souvent avant de réflechir, en réalité. Et puis les sourires hyper craquants d'Alexander la mettaient en confiance. Oui, elle était capable de tomber amoureuse en un dixième de seconde juste en s'arrêtant sur un point de détail, et le sourire du garçon était vraiment vraiment craquant, vous savez le genre qui met en confiance les gens, très rapidement. Et puis tout en lui émanait la tendresse, et il avait l'ait de ces garçons parfaits qui adorent entourer les épaules de leur copine d'un bras protecteur ou leur ouvrir la porte et tout et tout. Hum, s'égarait-elle encore une fois ? En effet. Se redressant rapidement sur le canapé, Serena ôta avec agilité une mèche de cheveux de son visage de porcelaine et commença à déverser un flot de paroles d'un ton totalement désinvolte, comme si elle n'était pas en train de déballer ses problèmes existenciels - pauvre chérie - à un parfait inconnu.

- Bon maintenant que tu as dit que ça t'intéressait, tu vas devoir supporter mon histoire hyper passionnante sans détourner les yeux une seule fois pour bien me montrer que tu m'écoutes. En fait, ce que je vais faire à New York est genre, un détail. Mais c'est la suite d'un film que j'ai tourné et qui sort dans deux semaines. Serena avait lancé ça le plus naturellement du monde, comme si tourner dans un film s'apparentait à se faire une manucure, genre. Mais le problème n'est pas là. A l'origine, j'allais à Yale pour suivre ma meilleure amie qui a décrété depuis toujours qu'elle et ses deux meilleurs amis devaient se rendre à Yale puisque c'était son rêve - pas le nôtre. La troisième personne est un garçon et je crois qu'il est à lui seul tout le problème puisqu'on l'a toujours aimé, Olivia et moi. D'ailleurs je crois que les choses auraient pu être différentes, si le père de ma meilleure amie n'avait pas décidé d'être gay subitement. Je veux dire... avec sa famille excentrique je me suis sentie obligée de lui laisse le champ libre avec Natie. On avait 15 ans et c'est toujours à peu près comme ça. Sauf que Nate n'a pas eu son diplôme de fin d'année alors tu comprends je pensais qu'on pourrait trainer à New York tous les deux, comme avant, tandis qu'Olivia s'épanouirait à la fac et rencontrerait des tas de gens géniaux... comme toi par exemple. Malheureusement son foutu père a réussi à intégrer Nate à la fac, Olivia m'a genre rayé de sa vie et je ne sais pas si je dois rester ici toute seule ou les rejoindre, sachant très bien qu'elle me haïra à l'instant où je mettrais les pieds à la gare. Serena marqua une courte pause pour reprendre son souffle, un sourire amusé aux lèvres persuadé qu'Alexander n'avait pas compris un traître mot de ce qu'ell;e avait dit, et elle ne l'en blâmerait pas. Evidemment, elle avait oublié de dire qu'elle avait écrit une lettre audit garçon pour lui avouer ses sentiments, lettre qu'il n'avait jamais lu - tant mieux pour elle. Bref, elle ne voulait pas non plus passer pour la meilleure amie traîtresse qu'elle n'était pas, puisqu'à l'origine, Natie était pour elle, c'était l'évidence même. Enfin je t'avais prévenu, c'est pas passionnant. Ni simple en fait. Et je sais, il m'arrive de trop parler. Et toi, qui est cette vieille amie ?

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Mona Fletcher
Bella Ragazza | Lovely Child
avatar

Féminin Nombre de messages : 443
Age : 24
I heart : Working hard hard hard.
Humeur : UP.
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Dim 3 Fév - 3:25

HJ. C'est très court, en effet ><
Bon, je m'excuse de l'intrusion, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burstingHEART.over-blog.com
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 7 Fév - 22:22

    C'est etrange comme de petits détails peuvent prendre des ampleurs immenses. Un sourire par exemple ou bien simplement un baiser .. En vérité dans ce cas là ca avait été un pas un peu trop rapide et puis un contact inattendu. Voila que maintenant le jeune homme se retrouvait en face d'une jeune femme qui était, sans mentir, quelqu'un de magnifique. Ses longs cheveux blonds retombant sur les epaules fines et brillant très legerement a la lumière des projecteurs de la salle du café. Non Alexander n'etait pas un voyeur et il ne s'amusait pas a regarder Serena de la tête au pied avec des yeux grands vicieux et la gueule ouverte comme certains mecs s'amusent a le faire des qu'il croisent de jolies filles dans la rue. Non Alexander n'etait pas comme ca mais mentirait si il disait qu'il n'aimait pas admirer de si jolies filles. Ca restait raisonnable bien sur et sur Serena c'était certainement son regard .. Ses yeux bleus lagons fesait, au jeune homme, beaucoup d'effet et il ne cessait de se plonger dans son regard si profond. Il aurait surement put y passer des heures tellement il l'absorbait. Les manières a la fois élégantes et "enfantiles" de Serena plaisait aussi beaucoup à Alexander qui souriait en l'observant faire. Il ne l'a connaissait que très peu c'etait vraiment le cas de le dire mais pourtant il ressentait l'envie de l'a connaitre un peu plus et d'avoir autre chose qu'il admirerait surement. C'etait vrai il n'etait pas censer aller etudier a Yale et fut etonné de voir que la jeune fille paraissait interessée a cette nouvelle, ou du moins c'est ce qu'elle laissait croire ! A la suite de ca elle eut ce petit tic terriblement attendrissant qui était de se mordre très legerement la lèvre. Il ne se mentirait pas, Alexander adorait ca et un sourire s'affichait rapidement sur son visage face aux mimiques de Serena. Bizzarement il s'etonnait lui même de se pas se sentir plus gêner que ca devant quelqu'un qu'il connaissait si peu. Pour être plus précis il n'avait pas l'habitudes de ce genre de situation. De nature plutôt réservé il ne pouvait pas se vanter d'être quelqu'un de vraiment très sociable et se demandait même parfois si les amis qu'ils avaient étaient réellement venus a sa rencontre pour lui et non pour son argent. En bref' il n'allait pas vraiment a la rencontre des gens ainsi même si tout a l'heure ca avait plutôt elle qui l'avait aborder .. ou percuter ! Il ne regrettait en tout cas pas du tout de pouvoir faire sa connaissance ici. Il arriverait même presque a en oublier de s'inquiéter sans repis pour Savannah. On croit souvent que les gosses de riches ont la vie tellement facile qu'ils se foutent des préjugés et des reproches et qu'ils ont une assurance incassable et pourtant ce n'était pas forcement le cas d'Alex'. C'etait d'ailleurs surement une très bonne chose puisqu'il detestait les vantards et ceux qui s'amusaient a etaler leurs argent devant les moins chnceux financièrement. Malgré ca il s'était bien habitué a la richesse qu'on lui avait toujours servit sur un plateau et profitait egalement souvent de tous ces privilèges. ce qu'ils aimait par dessus tout dans les nouvelles rencontres c'était que justement on ne se connaissait pas. Quelques explications .. Durant toutes son enfance, Alex' a été mis consciemment en contact direct avec des gosses aux comptes banquaires déjà bien replis et avec une réputation nationale .. voyons plus haut, avec une réputation mondiale ! Donc pendant toutes cette periode le jeune homme se trouvait face a des gens qui ne le connaissait que par l'argent de ses parents et pendant des années et lui reprocha de vouloir "s'incrutser" dans ce monde qu'il ne pouvait pourtant pas supporter. On ne s'interessait qu'a lui pour son argent et evidemment il le vivait mal avant de se resigner a s'y habituer et a laisser couler car après de longs efforts il arriva enfin a se faire respecter auprès de tous ces ingrats. Nous en venons donc au fait que cette fois ci il se trouvait nez à nez avec quelqu'un qui ne savait rien de lui et de son argent et c'était pour lui quelque chose de nouveau et de très plaisant. Il attrappa la hanse de sa tasse et la porta a sa bouche avant d'en boire une longue gorgée et de finir par l'a déposer de nouveau sur la table ou elle avait laisser auparavant une trace ronde brillant au reflet des lumières. Il leva de nouveau la tête vers Serena et afficha encore et encore cet indéfinissable sourire presque automatique chez Alex'. Celle ci se mit alors a lui parler de Yale, de ses amis et de ses doutes. Il ne s'attendait pas a recevoir tant de détails mais se sentait presque honorer de la confiance que lui offrait la jeune femme après si peu de temps. Il resta là, sans bouger en l'écoutant attentivement et en appuyant ses deux avant bras devant lui, sur la table de bois. Il ne detournait pas son regard comme le lui avait "ordonner" sa nouvelle rencontre, et n'avait aucun mal a s'interesser a ce que celle ci lui expliquait. Une fois qu'elle eut terminer, il passa sa main dans ses cheveux bruns et lui répondit à son tour d'une voix douce et posée :

    - Pour commencer je serais bien heureux de pouvoir entendre des histoires aussi interessantes tout les jours ! Alors laisse moi recapituler et dis moi si je me trompe .. ajouta il en se redressant et en appuyant son dos contre le fauteuil. Tu viens de tourner un film .. ce qui est très banal lanca il avec humour, ensuite ta meilleure amie a un père gay et vous êtes toutes les deux amoureuses de son petit ami, tu te sens obliger de ne rien gâcher a cause de sa famille alors que cela s'est passer il y a plusieurs année et ta meilleure amie te le rends en te rayant de sa vie. En dernier point il y a Yale .. ajouta il doucement en froncant les sourcils comme quand il flanchait sur un problème.

    Il s'avanca de nouveau en decolant son dos du fauteuil pour venir appuyer ses deux bras sur la table et plonger son regard dans la jeune fille. Le sourire qu'il affichait a présent était plein de charme et après cette très courte pause il ajouta :

    - Je ne voudrais pas juger puisque je suis très mal placer pour en connaissant si peu la situation mais .. Ta meilleure amie est surement quelqu'un de très bien et pourtant elle donne l'impression de ne pas être reconnaissante de ce que tu as fais pour elle et n'a surement pas envie de ce rendre compte de tout ca. En fin de compte ce que j'ai retenu dans tout ca c'est que tes histoire sont passionnantes à l'inverse de ce que tu crois et que .. je suis un mec genial !

    Il ria legerement en laissant apparaitre ses dents blanches et parfaitement alignés a Serena. Maintenant il devait repondre a la question de la jeune fille mais devait il être aussi confiant et lui raconter toutes ces histoires de sucides et autres .. Il hésitait mais pourquoi ne prendrait il pas un risque pour une fois ? Il ne l'a reverrait surement jamais alors .. Quel interet aurait elle a repeter quelque chose sur quelqu'un qu'elle ne connaissait strictement pas ? Allait il se lancait, il finit par commencer :

    - En vérité cette vieille amie .. On sort en quelque sorte ensemble ! Si je te dis en quelque sorte c'est parce que elle et moi on se connait depuis qu'on est gamins et que nos parents ont toujours tout fait pour qu'on ait un bel avenir .. ensemble evidememnt ! Son coté de la famille cherche l'argent et mon coté cherche une réputation alors ce n'est vraiment pas mieux. Je ne me plains pas puisque c'est une fille fabuleuse mais elle a toujours été très fragile et en grandissant ca ne s'est pas vraiment aranger. En vérité si je l'accompagne c'est pour garder un oeil sur elle et prendre soin d'elle puisqu'il y a peut de temps elle .. a tenter de mettre fin a ses jours.

    Il avait marquer une courte pose et avait finit par le lui dire avec tous de même une certaine hésitation. esperons qu'il ne le regretterait pas. Il esseyait tout de même malgré la situation de garder un leger sourire sur les lèvres et finit par dire a Serena :

    - Désolé je plombe un peu l'ambiance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 30
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Sam 9 Fév - 2:13

Serena n'était pas du genre à raconter ses problèmes ou à s'épancher sur la première épaule venue, bien au contraire. D'ailleurs pourquoi l'aurait-elle fait puisqu'elle était plus désinvolte et insouciante que les trois quarts de élèves de Constance réunies ? Bonne question. Simplement, même si ses camarades en avaient toujours douté, elle restait humaine et n'était pas un robot dénué de sentiments, ou même d'émotions. Et contrairement à sa meilleure amie Olivia, Serena ne connaissait pas la retenue, ou l'art de paraître en société. La décence aurait voulu qu'elle ne se laisse pas aller à raconter ses histories d'ado parfaite à un quasi-inconnu, mais tout ce qui s'apparentait aux convenances et autres bonnes manières très WASP de la Côte Est étaient presque inconnues de la sublime blonde, qui en avait presque toujours fait qu'à sa tête. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela lui réussissait particulièrement bien. Et puis il fallait bien l'avouer, même pour une fille comme elle, il y avait des jours avec des jours sans. Serena avait attendu de pied ferme le retour de ses deux meilleurs amis tout ça pour qu'Olivia se montre hyper distante et tienne Natie en laisse. Certes, elle savait pertinemment qu'il avait été salaud de sa part de s'immiscer une fois encore dans son bonheur en écrivant cette fichue lettre, mais à vrai dire, encore une fois, elle avait agi sur un coup de tête. La preuve ? Elle avait presque oublié l'existence de ladite lettre, tout de suite après, alcool aidant. Bon, ok, elle se mentait légèrement à elle-même. Serena ne l'avait pas oublié mais était tout de même soulagée, en fin de compte, qu'Olivia l'ait trouvé à la place de Nate, même si ça faisait d'elle une salope traîtresse. Après tout, que connaissait-elle à l'amour ? Pas grand chose. Elle, elle se contentait de multiplier les flirts. Certes, elle était fleur bleue, y croyait et expansive comme elle était, elle disait très souvent Je t'aime. Mais après tout, Serena n'était pas sûre d'avoir déjà trouvé l'amour. Comme quoi, même en étant parfaite, il y avait toujours un détail qui nous échappait et qui nous rendait par là même plus humaine, tant mieux. La sublime blonde avait presque peur que ce soit la même chose avec Natie et qu'uen fois qu'elle l'aurait de nouveau, ce nouveau caprice lui passe et soit remplacé par un autre, étant donné qu'elle était l'inconstance même. Peut être qu'après tout, elle pourrait simplement embrasser Natie - et plus si affinités évidemment - une dernière fois histoire de vérifier que leurs corps s'imbriquaient toujours aussi parfaitement. Ce serait juste parfait, ils n'en parleraient à personne, il irait vivre sa vie avec sa petite amie idéale à Yale et elle, elle s'excuserait auprès d'Olivia, lui mentirait en disant qu'elle avait écrit cette foutue lettre sur un coup de tête et craquait maintenant pour quelqu'un d'autre. Voilà, tout s'arrangerait et Serena continuerait à faire semblant, comme elle était si douée pour. Oui, elle avait été faite pour être actrice, genre. De toute façon, la solution à son problème était une histoire d'amour, c'était évident : elle oublierait Natie pour un moment et inversement et surtout, sa meilleure amie finirait par lui pardonner - même si le pardon et Waldorf ne faisaient pas réellement bon ménage. Simplement, Serena et l'amour n'étaient pas franchement copains non plus, puisque la belle n'avait pas son pareil pour s'attacher en moins de deux, et se lasser tout aussi rapidement. Et encore, c'était lorsqu'elle ne se jettait pas à corps perdu dans une histoire compliquée et vouée à l'échec. L'amour était bien la seule chose qui résistait à sa vie parfaite, malheureusement. Serena s'était finalement arrêté de parler et regardait Alexander de ses grands yeux marine, d'un air à la fois adorablement gêné et délicieusement mutin, ravie que le garçon l'ait écouté jusqu'au bout, sans même montrer aucun signe d'ennui, au contraire. Il était tout bonnement... adorable. Oui c'était le mot. Presque parfait, même, puisque le mot parfait s'utilisait pour un certain camé au visage angélique. Alexander avait d'ailleurs le même genre de bouille d'ange absolument craquante, à laquelle il était tout bonnement impossible de résister. Quand il souriait de mignonnes fossettes à croquer se creusaient et il avait un regard hyper expressif. A vrai dire, il avait quelques airs de Natie. Un Natie clean, en somme, un Natie gentleman, même. Elle adorait la manière qu'il avait de sourire à chacune de ses remarques sans avoir l'air de la juger aucunement... Après tout, Alexander pourrait très vite devenir une raison à placer côté 'Yale' tant il était craquant. Et genre fiancé jusqu'au cou, mais la sublime blonde ne le savait pas encore, puisqu'elle était encore en train de parler d'elle - n'allez pas croire pour autant qu'elle est du genre super égocentrique, vous vous tromperez lamentablement. Serena s'amusait avec la paille de sa boisson gelée et super sucrée, sans quitter des yeux sa nouvelle connaissance, attendant qu'il lui conseille un bon psy ou carrément l'internement, tant elle s'inventait des problèmes. Comme si Serena Van der Woodsen avait réellement des problèmes... dans un monde parallèle, peut être, mais pas dans celui-ci. Du moins c'était ce que la majorité des gens pensaient. Serena se rapprocha à son tour de la table basse pour mieux écouter la réponse du garçon, ses genoux fins et dorés frôlant presque les siens. Elle ne put s'empêcher de répondre à ses sourires et d'adorer sa réponse. Sans prendre le temps de réfléchir, la jolie blonde enroula une mèche dorée autour de son index manucuré et esquissa une jolie moue perplexe, avant de se lancer:

- Je crois que tu dois être la seule personne de cette ville à ne pas me juger. Ajouta-t-elle d'un ton malicieux, les yeux rieurs, se doutant pertinemment qu'Alexander, en tant qu'Anglais peu habitué aux manières de la gossip girl, ne pouvait pas franchement comprendre ses allusions. Et Olivia ne peut pas m'être reconnaissante puisqu'elle ne sait pas que Nate et moi avions déjà plus ou moins flirtés ensemble avant qu'ils soient un couple. Quand j'ai compris qu'elle l'aimait depuis genre toujours je n'ai pas osé lui dire, d'ailleurs. Serena ponctua sa phrase d'un haussement d'épaule à la Parisienne - celui qui n'autorise aucune réplique - conclua finalement Enfin, merci d'être un si bon auditoire, parce que je doute encore de l'intérêt de mes histoires. Et oui, tu es génial.

Serena se mit à rire de son fameux rire cristallin et tout bonnement adorable, attendant que lui aussi se livre à des confessions. Et autant vous dire que son rire s'arrêta net, rapidement remplacé par un air à la fois ahuri, désolé et profondément admiratif. Tout ça à la fois, ou plutôt les uns après les autres. La belle blonde en retint qu'apparemment, les histoires de mariages arrangés étaient toujours aussi présents et après tout, ça se faisait ici, aussi. D'ailleurs elle était persuadée que si Arthur Coates avait eu un fils, il l'aurait forcé à épouser Kati. Simplement c'étaient deux filles et même toujours fourrées ensemble, personne n'osait les imaginer en couple tant ce serait ignoble pour la réputation de leurs familles respectives. Oui, la tolérance ne passera jamais par l'Upper, que ce soit bien clair. Serena était flattée que le garçon en face d'elle lui fasse assez confiance pour lui délivrer ce genre de choses, mais il fallait se l'avouer, c'était carrément plus simple de se soulager auprès de parfaits inconnus puisqu'ils ne vous connaissaient pas, ne vous jugeaient pas et n'avaient aucune raison pour utiliser ses info' contre vous, par exmeple. Oui ce genre de choses se faisaient beaucoup par ici, les commères de l'Upper adoraient dévoiler des scoops à la Gossip Girl, espérant une seconde de célébrité et la descente aux Enfers de l'un de leurs camarades. Adorable, je sais. Vraiment touchée par l'histoire d'Alexander qui ne cessait pas une seconde de monter dans son estime, Serena lui lançait un regard adorable, le genre que l'on offre aux petits chiots trognons que l'on rêverait de s'offrir, par exemple, tant ils sont attendrissants, Serena lui prit spontanément la main et la serra dans la sienne. Elle adressa le plus joli des sourires au garçon, puisqu'il resplendissait de sincérité, et lança d'un ton toujours aussi désinvolte, quoique plus doux qu'auparavant.

- Tu es vraiment quelqu'un de bien, ton amie a de la chance de t'avoir à ses côtés... Serena lui lâcha finalement la main et se leva avec toute la grâce et l'aplomb qui étaient siens et le regarda de nouveau d'un air malicieux, l'intimant de la suivre. J'te rassure, tu es loin de plomber l'ambiance. Tu sais ce qui nous ferait du bien ? Un bon cocktail histoire d'oublier qu'on vient de déballer notre vie à un quasi-inconnu. C'est un super remontant et ça nous changera les idées.

Serena posa ses bras dorés sur ses hanches fines avec une lueur de défi de regard, attendant que son nouveau compagnon se lève et se joigne à elle. Une fois que ce fut fait, elle lança un adorable sourire accompagné d'un signe de la main au serveur du Starbucks qui leur souhaitait une bonne soirée tout en hélant un taxi qui passait par là. Moins de dix minutes de trajet plus tard, ils se trouvaient dans le Hall du Tribeca Star Hôtel, là où la famille Bass possédit une suite démente où des fêtes qui l'étaient tout autant étaient régulièrement organisées. Même si Serena - comme tous ses amis - n'appréciaient pas Chucky, elle se devait de reconnaître qu'il avait le don pour organiser des soirées. Et la blondinette dût également reconnaitre, après un coup d'oeil à la carte, que le bar fourni de l'Hôtel proposait des cocktails toujours aussi délicieux. Ce n'était pas une tâche facile que d'en choisir un seul. Il aurait presque fallu tous les goûter (a). Et ce n'est pas l'âge légal qui les en empêcherait, puisque le mot d'ordre de l'Hôtel était simple : on ne refuse rien aux gosses de bonne famille, mais si problème il y a, nous ne sommes au courant de rien. Oui, l'hypocrisie était vraiment de partout et Serena pouvait être fière de ne pas être trop touchée par ce fléau.

[J'te laisse concluuuure xD]

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumgratuit.org
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Mer 13 Fév - 14:57

    Il fallait se l'avouer, Alexander s'étonnait lui même d'avoir put déballer toutes ces histoires devant une quasi-inconnue. Pourtant il ne pouvait s'empecher de sourire a la superbe blonde assise en face de lui en remarquant que durant tous son récit, elle ne l'avait pas quitter du regard une seule fois et le regard tendre qu'elle lui avait afficher lui remontait etrangement le moral, pour l'instant au plus bas. Et imaginons que Savannah aprenne un jour ou l'autre par je-ne-sais-qui que Alex' avait reveler à une quasi-inconnu ce qu'il était censer garder pour lui même auprès de ses "amis" les plus proches. Il n'osait même pas imaginer comme elle réagirait face a ca .. Mal evidemment ! En y reflechissant Alexander était largement plus apte a parler de cette histoire à Serena qu'il connaissait à peine plutôt qu'a tous ces hypocrites qu'il avait put rencontrer depuis qu'il était né et avec qui il était obliger de passer son temps. Comment arriverait il a faire comprendre a son père qu'il n'était pas fait pour vivre dans un monde pareil ? Celui ci qui avait toujours esperer en faire parti et qui esperait de la reconnaissance de la part de son fils pour le mal qu'il se donnait, et qu'il s'était toujours donner, afin qu'il puisse realiser son propre rêve. Malheureusement pour lui ce n'était pas ce que voulait Alex' et au contraire. Tous ces gens qui se disaient nobles et qui passaient le plus clair de leur temps à parler dans le dos de leur pseudo-amis. L'hypocrisie était quelque chose que Alexander n'avait jamais réussi a supporter et c'était normal, que risque on a rester sincère ? Il venait de le faire à l'instant avec Serena et étrangement il n'avait pas vraiment l'air de le regretter. De toutes facons Savannah serait bientôt à New York elle aussi et ils repartiraient ensemble à Yale .. Peut être qu'après ce soir il ne reverrait jamais Serena et c'était bien dommage. Plus il regardait cette jeune femme et plus il l'a trouvait adorable et terriblement charmante. Les simples manies qu'elle avaient comme d'enrouler ses cheveux autour de son index ou encore de s'amuser machinalement avec la paille de sa boisson, il trouvait ca tellement mignon ! Ses yeux bleus si bien dessinés sur son visage cristallin attiraient le regrd d'Alexander comme un aimant. On aurait parfaitement put dire qu'elle était parfaite ! Les sourires qu'elle lui lancaient avaient un effet terrible sur le jeune homme. Il l'a trouvait tout simplement magnifique et ne pouvait se lasser de l'a regarder, le plus discretement possible evidemment ! Il avait tellement hate de l'a connaitre un peu mieux et ne souhaitait en aucun cas que cette soirée passe vite, il voulait profiter des précieux instants qu'il aurait avec cette jeune femme avant de l'a quitter et de ne, s'en doute, jamais l'a revoir. C'était tellement étrange cette sensation d'attachement qu'il avait envers quelqu'un qui lui était presque completement inconnu et dont il n'avait jamais entendu parler voila une heure de cela. Peut être que le fait qu'elle l'est ecouter si patiemment lui avait tellement plut que .. Non enfaite c'était completement idiot ! Elle lui plaisait point final et il n'y avait pas d'explications a donner. Lorsqu'elle posa sa main sur celle d'Alexander et l'a serra très tendrement, celui ci remonta doucement le regard sur elle et lui souria en plongeant une nouvelle fois son regard dans les yeux bleu lagon de la superbe blonde. En y repensant, Alexander n'avait jamais été reellement amoureux ! Il n'arrivait d'ailleurs pas à se faire à cette idée mais, ayant toujours été pousser a bout pour passer tout son temps avec Savannah, le jeune anglais n'avait jamais eu l'occasion de pouvoir rencontrer d'autres femmes, comme Serena par exemple ! Il n'avait pas envie de penser a tout ca et finir par detester l'idée d'avoir passer tellement de temps avec sa fiancée mais après tout il restait un homme et il avait besoin de rencontrer d'autres femmes, c'était logique ! Finalement ce n'était peut être pas une si mauvaise idée d'avoir pris un peut de recul avant de demarrer une nouvelle année dans cette nouvelle école .. Il regardait toujours tendrement la superbe blonde avant qu'elle ne lui propose d'aller boire un coktail afin de se changer les idées ! C'était une très bonne idée et evidemment Alexander ne refuserait pas une opportunité de passer un peu plus de temps avec Serena ! Il lui repondit donc tendrement avant de se lever à son tour en face d'elle :

    - Un super remontant me ferait du bien c'est vrai ! Et bien allons y alors, je te suis et je te fais entièrement confiance !

    Il lui souria agreablement, déterminé a ne plus reparler de cette histoire de sucide avec Serena afin de passer une bonne soirée en sa compagnier, des plus charmante il fallait l'avouer ! Il tourna la tête du côté ou la jeune fille fesait un signe et remarquait le serveur qui nous souhaitait une bonne soirée et appela un taxi dans la seconde qui suivit. Ils montèrent ensemble dans le taxi et partirent dans une direction qui était evidemment inconnue à Alexander. après tout il fesait confiance à Serena et il était sure qu'elle l'emmenerait dans un endroit très bien. Une dizaine de minutes plus tard, le taxi les déposa devant une hôtel du nom de Tribeca Star Hôtel. Ils y entrèrent ensemble et arrivèrent dans le hall, splendide et luxueux. Alex' et Serena se dirigèrent au bar où ils regardèrent la carte qui proposaient des coktails avec des noms et des parfums qui étaient, jusqu'à maintenant, inconnu à Alexander. ce qui était porposer était d'ailleurs tellement tentant que le jeune homme n'aurait pas hesiter une eule seconde à tous les gouter. Il tourna finalement la tête vers Serena avec un sourire malicieux et lui lanca d'un ton rempli lui aussi de malice

    - Je crois que nous nous devons de gôuter a tout ca histoire de ne pas regretter ce que nous n'aurons pas pus boire ! Et si nous commencions par celui ci !? Ajouta il en deposant le doigt sur un des noms de coktails inscrit sur la carte. Cette fois ci c'est moi qui offre !

    Il commanda eux de ces coktails et lanca un clin d'oeil charmant a la jeune blonde assise juste a coté de lui. assis de cette manière sur les tabourets si hauts que l'on voyait generalement dans ce genre de bar, les jambes des jeunes se frolaient legerement et un très leger frisson envahi le jeune homme. Il finit par lui dire en attrappant de sa main droite le coktail que le serveur venait de lui servir et en posant son autre main sur le bar afin de deposer le billet qu'il venait de sortir pour payer :

    - J'espere que j'ai bien choisis et que tu ne m'en voudras pas d'avoir choisis a ta place ! Il souria et leva legerement son verre avant d'ajouter au bout de quelques secondes. A toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Gossip Girl
Gossip Girl | You know you Love me
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 29
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   Jeu 14 Fév - 16:36

Goûter tous les cocktails ? Tu ne croyais pas si bien dire Alexander. Bien décidés à se changer les idées et à oublier leurs problèmes respectifs, ils testèrent toutes les boissons alcoolisées de la carte, riant souvent pour rien, esquissant quelques pas de danse sur le tabouret. Insouciance quand tu nous tiens. C'est le groom qui interrompit cette franche camaraderie pour leur annoncer que le bar fermait. Quoi ? Mais c'est vraiment pas amusant, s'offusquèrent-ils. C'est bras-dessus bras-dessous qu'ils sortirent, titubant légèrement, pour aller s'écrouler sur le lit king size de la suite qu'ils réussirent à commander, non sans mal. Après quelques discussions sans queue ni tête alcool aidant, et quelques baisers qu'ils auraient oublié le lendemain matin, ils s'endormirent l'un contre l'autre, les cheveux ebouriffés et les vêtements carrément froissés. Espérons qu'un de mes fidèles espion ne vous surpenne pas sortir de l'Hôtel main dans la main... Après tout, qui pourrait franchement prouver qu'il ne s'est rien passé ? Vous le savez aussi bien que moi, j'adore les scandales !

_________________
And who am I ? That's one secret I'll never tell.
Xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'english' et son accent de rêve débarque aux States* [S.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'accent d'Ithilien
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Une Britannique se réveille avec l'accent jamaïcain...
» English: Lesson 1
» [Useless] The topic where we write in english

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: Around the World :: New York-
Sauter vers: